- Advertisement -

les maladies du chien popilaires : L’insuffisance cardiaque

L’insuffisance cardiaque chez le chien, caractérisée par un dysfonctionnement du cœur et une altération de la circulation sanguine, est une maladie grave. Elle peut être présente dès la naissance du chien ou se développer au fil des années. Bien qu’il existe des traitements pour soulager les symptômes, agir rapidement dès l’apparition des premiers signes est crucial. Cette pathologie n’est pas curable, et sans des soins adaptés, elle peut conduire au décès de l’animal. Explorez les signes permettant de l’identifier, les traitements possibles, ainsi que les méthodes de prévention.

L'insuffisance cardiaque chez les chiens
L’insuffisance cardiaque chez les chiens

Qu’est-ce que l’insuffisance cardiaque congestive chez le chien et quelles sont ses causes ?

L’insuffisance cardiaque congestive chez le chien est une condition cardiaque chronique où le cœur ne peut plus efficacement pomper le sang nécessaire pour répondre aux besoins du corps, entraînant une accumulation de liquide dans les poumons, l’abdomen ou les jambes. Cette condition est toujours le résultat d’une cause sous-jacente.

Les origines les plus fréquentes de l’insuffisance cardiaque congestive chez le chien comprennent :

  • La maladie valvulaire dégénérative : Cette cause est la plus répandue chez les chiens âgés, en particulier chez les races de petite taille. Elle se caractérise par un dysfonctionnement des valves mitrale ou tricuspide, qui agissent comme des portes régulant le flux sanguin dans le cœur. Lorsque ces valves ne se ferment pas correctement, le sang peut refluer, provoquant des fuites et un dysfonctionnement global. C’est la pathologie cardiaque la plus fréquente chez les chiens, représentant 75 % des cas.
  • La cardiomyopathie dilatée : Cette maladie affecte le muscle cardiaque, entraînant une dilatation des cavités cardiaques et réduisant la capacité de pompage du cœur. Elle constitue environ 20 % des maladies cardiaques chez les chiens.
  • Les malformations congénitales : Ces affections cardiaques sont présentes dès la naissance chez les chiots, bien qu’elles soient relativement rares, représentant environ 5 % des cas.

D’autres facteurs peuvent également contribuer au développement de l’insuffisance cardiaque congestive chez les chiens, tels que l’obésité, l’hypertension artérielle, les infections cardiaques et les maladies pulmonaires.

Quelles races de chiens sont prédisposées à l’insuffisance cardiaque?

les races de chiens sont prédisposées à l’insuffisance cardiaque congestive dépendent de la cause sous-jacente de la maladie.

Dans le cas de la maladie valvulaire dégénérative, les races de petit et moyen gabarit (moins de 15 kg) présentent un risque accru :

  • Cavalier King Charles : Une prédisposition génétique a été identifiée, entraînant une apparition précoce de la maladie par rapport à d’autres races.
  • Yorkshire
  • Épagneul Breton
  • Cocker
  • Teckel
  • Caniche

En ce qui concerne la cardiomyopathie dilatée, ce sont plutôt les chiens de grande taille qui sont touchés :

- Advertisement -
  • Doberman
  • Boxer
  • Dogue Allemand
  • Golden Retriever
  • Labrador Retriever
  • Rottweiler
  • Setter Irlandais
  • Dalmatien
  • Terre-Neuve
  • Saint-Bernard

Cependant, il est important de noter que ces affections cardiaques peuvent affecter des chiens de toutes les races, y compris les croisements.

Symptômes de l’insuffisance cardiaque chez le chien

Les manifestations de l’insuffisance cardiaque chez le chien peuvent varier en fonction du stade de la maladie et de la cause sous-jacente, généralement se manifestant entre l’âge de 6 et 9 ans. Les signes caractéristiques comprennent :

  • Fatigue et intolérance à l’exercice, surtout pendant les périodes de chaleur intense.

    Toux sèche ou humide, particulièrement notable la nuit ou après l’exercice.

  • Difficultés respiratoires, se traduisant par une fréquence respiratoire élevée, une respiration superficielle, sifflante ou bruyante, parfois accompagnée d’un œdème pulmonaire.
  • Œdèmes, se manifestant par des gonflements au niveau des pattes, du ventre ou de la poitrine.
  • Perte d’appétit, nausées ou vomissements.
  • Perte de poids.
  • Perte musculaire et faiblesse générale.
  • Syncopes (évanouissements) ou épisodes de faiblesse soudaine.
  • Cyanose, caractérisée par une coloration bleutée de la langue, des gencives ou des muqueuses.

Il est important de noter que ces symptômes peuvent également être associés à d’autres affections. En cas d’observation de l’un de ces signes chez votre chien, il est crucial de consulter un vétérinaire pour obtenir un diagnostic précis. Une détection précoce accroît significativement les chances de succès du traitement.

Comment diagnostiquer l’insuffisance cardiaque chez le chien?

Si vous soupçonnez une pathologie cardiaque chez votre chien, consultez immédiatement votre vétérinaire. Il posera des questions sur le mode de vie de votre chien et les symptômes observés, puis effectuera un examen clinique approfondi, notamment une auscultation cardiaque. Cela permettra de détecter d’éventuels souffles cardiaques (bruits cardiaques anormaux perçus au stéthoscope), des troubles du rythme cardiaque (arythmies) ou d’autres anomalies. Parfois, un souffle cardiaque peut être découvert fortuitement lors d’un bilan annuel de santé, d’une vaccination ou d’une consultation pour un autre motif, même en l’absence de symptômes apparents.

En cas d’auscultation anormale, même sans symptômes évidents, des examens complémentaires tels que des radiographies thoraciques et/ou une échocardiographie seront nécessaires pour évaluer la structure cardiaque et établir un diagnostic.

Une fois le diagnostic d’insuffisance cardiaque confirmé et la cause identifiée, un traitement adapté pourra être instauré.

Quels sont les stades de l’insuffisance cardiaque?

L’insuffisance cardiaque évolue à travers différents stades, allant d’une affection légère à une maladie sévère, en fonction des symptômes et des signes cliniques. Les stades typiques de l’insuffisance cardiaque sont les suivants :

  1. Stade A : Absence de signes ou de symptômes d’insuffisance cardiaque, mais présence de facteurs de risque tels que l’hypertension artérielle, l’obésité ou une cardiopathie congénitale.
  2. Stade B : Aucun symptôme apparent d’insuffisance cardiaque, mais des anomalies structurelles cardiaques prédisposant à la maladie, telles qu’une hypertrophie du ventricule gauche.
  3. Stade C : Présence de symptômes tels que fatigue, essoufflement pendant l’activité physique, œdèmes aux extrémités, même au repos.
  4. Stade D : Symptômes sévères et chroniques d’insuffisance cardiaque malgré un traitement approprié.

La progression de la maladie varie d’un individu à l’autre, et chaque stade peut être géré efficacement avec des médicaments et des ajustements du mode de vie.

Comment traiter une maladie cardiaque chez un chien?

Quels sont les médicaments et traitements disponibles?

Le traitement d’une maladie cardiaque chez le chien dépend du type et du stade de la maladie. Les options de prise en charge comprennent :

Médicaments :

Les médicaments, tels que les inhibiteurs de l’ECA, les diurétiques, les bêta-bloquants, les inhibiteurs de l’aldostérone et les vasodilatateurs, sont fréquemment utilisés pour traiter l’insuffisance cardiaque chez les chiens. Ces médicaments visent à améliorer la fonction cardiaque, à réduire l’hypertension artérielle, à éliminer l’excès de liquide et à soulager la charge de travail du cœur.

Changements de mode de vie :

Des ajustements dans le mode de vie, tels qu’un régime alimentaire spécifique (souvent faible en sel), la perte de poids et d’autres modifications, peuvent contribuer à réduire la gravité de la maladie.

Chirurgie :

Les interventions chirurgicales sont rarement pratiquées.

Le traitement des maladies cardiaques chez les chiens nécessite généralement une prise quotidienne, à vie, et une surveillance régulière par un vétérinaire. Les chiens atteints de maladies cardiaques doivent faire l’objet d’une attention particulière pour détecter toute aggravation des symptômes ou complication, et pour ajuster le traitement en conséquence.

Quelle est l’espérance de vie avec une insuffisance cardiaque?

L’espérance de vie d’un chien atteint d’insuffisance cardiaque dépend de la nature et de la sévérité de la maladie, de sa progression, et de la réponse au traitement. Dans certains cas, la maladie peut être bien contrôlée avec des médicaments et des modifications du mode de vie, prolongeant ainsi la vie du chien pendant plusieurs années. Cependant, dans d’autres situations, la maladie peut évoluer rapidement, conduisant à une insuffisance cardiaque congestive terminale pouvant être fatale.

En phase terminale, le chien peut présenter des symptômes graves tels que détresse respiratoire, insuffisance rénale, anorexie, perte de poids, léthargie et déshydratation. Le décès du chien atteint d’insuffisance cardiaque peut survenir de diverses manières, notamment par crise cardiaque, insuffisance respiratoire, insuffisance rénale ou autres complications liées à la maladie cardiaque.

Comment prévenir les maladies cardiaques chez le chien?

La prévention des maladies cardiaques chez le chien repose sur le maintien d’une bonne hygiène de vie dès son plus jeune âge. Cela inclut une alimentation de haute qualité, un exercice physique régulier, et le maintien d’un poids optimal. Les visites annuelles chez le vétérinaire sont essentielles pour vérifier l’absence d’anomalies à l’examen clinique, notamment lors de l’auscultation cardiaque.

Source à partir de santevet de « Thèse : L’observance en cardiologie canine : étude bibliographique, M. LECLERC, 2015 ; « AVCIM : consensus guidelines for the diagnosis and treatment of myxomatous mitral valve disease in dogs » ; « Physiopathogénie de l’insuffisance cardiaque », Eric de Madron, Le Point Vétérinaire n° 238 du 01/08/2003. »

- Advertisement -
SourceSantéVet
Article précédentDécouvrez le Race De Chien Dogue argentin
Article suivantEst-ce que les chats est un carnivore strict ?