- Advertisement -

Mon chat salive, pourquoi et que faire, Le syndrome d’hypersalivation chez le chat, également connu sous le nom de ptyalisme, se caractérise par une surproduction de salive qui entraîne parfois une salivation excessive et préoccupante de l’animal. Cette salive peut présenter diverses textures : mousseuse, visqueuse ou très liquide. heureux ! Néanmoins, l’hypersaliva

Mon chat salive - Pourquoi et que faire
Mon chat salive – Pourquoi et que faire

Mon chat salive en signe de bonheur ou de stress

Bien que cette caractéristique soit généralement associée aux chiens, il est tout à fait possible qu’un chat bave pour exprimer sa joie. Si la salivation de votre chat coïncide avec son ronronnement, il y a de fortes chances que cette interprétation soit correcte et il n’y a donc aucune raison de s’alarmer. La salivation peut également survenir en période de stress ou d’anxiété chez le chat, par exemple lors d’un voyage, suite à un changement de routine ou d’environnement… L’excès de salive est fréquent chez les chats sujets au mal des transports, notamment en cas de malaise en voiture. Cette salivation excessive peut s’accompagner de nausées et de vomissements. Si vous souhaitez atténuer ces symptômes, n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire qui pourra vous recommander des mesures anti-stress adaptées.

Mon chat salive suite à la prise de médicaments

Une autre raison possible est l’effet secondaire de certains médicaments, ce qui devrait être mentionné dans la notice. Les produits antiparasitaires peuvent également induire une salivation anormale si le chat se lèche après l’application d’une pipette, par exemple. Cependant, cela ne devrait pas susciter une inquiétude immédiate. Il est cependant conseillé de surveiller l’évolution : si le symptôme persiste, il est préférable de consulter un vétérinaire pour exclure toute réaction toxique au produit.

Mon chat salive suite à une intoxication

L’ingestion de produits chimiques (produits ménagers, huiles aromatiques, etc.) ou de plantes toxiques pour les chats (philodendron, ficus, muguet, laurier-rose, digitales, et bien d’autres) peut provoquer une hypersalivation chez votre chat. Dans ce cas, une consultation vétérinaire d’urgence est impérative, car la vie de votre chat pourrait être en danger. Le contact buccal avec certains venins d’animaux, comme le crapaud et la chenille processionnaire, peut également être une autre cause possible. La chenille processionnaire est particulièrement dangereuse, car son venin peut causer des lésions graves, voire une nécrose. Le chat peut également saliver abondamment en réaction à la consommation d’un aliment ou d’une substance au goût désagréable, ou suite à la prise d’un médicament, sans que ce dernier soit nécessairement toxique.

En raison d’un problème bucco-dentaire

Un inconfort au niveau de la bouche peut déclencher une hypersalivation chez le chat, qu’il s’agisse de la présence d’un corps étranger causant une douleur, d’une infection ou d’une inflammation bucco-dentaire telle que la gingivite. L’accumulation de tartre peut également être à l’origine de ce symptôme, nécessitant un détartrage complet réalisé par un vétérinaire. D’autres douleurs buccales peuvent être suspectées en cas de lésion ou d’ulcère. Si possible, examinez la bouche de votre chat et consultez rapidement, surtout en cas de mauvaise haleine. Une gêne pourrait également provenir d’un kyste dans la gorge ou l’œsophage, entravant la déglutition.

En raison d’une pathologie

Une infection virale telle que le coryza, le calicivirus ou l’hépatite peut être à l’origine du ptyalisme chez le chat. Plusieurs causes chroniques d’ordre métabolique, comme l’insuffisance rénale, ainsi que des maladies intestinales (gastrite) et neurologiques (encéphalose, paralysie du nerf facial) peuvent provoquer une hypersalivation accompagnée ou non de nausées. On note également la possibilité de présence de tumeurs oro-pharyngées et d’ulcères gastriques. Étant donné la gravité de toutes ces pathologies, il est conseillé de consulter un vétérinaire pour une investigation exhaustive des causes potentielles en cas d’hypersalivation.

Hypersalivation chez le chat : que faire ?

La première mesure à prendre est d’identifier toute source toxique potentielle : assurez-vous que votre domicile ne contient pas de plantes dangereuses pour les chats et vérifiez si votre animal a pu être en contact avec des produits ménagers. En cas de doute, consultez en urgence, surtout si le ptyalisme s’accompagne de nausées, de vomissements, de diarrhée, de convulsions, de perte d’appétit, de toux, de difficultés à manger et à déglutir, ou d’autres signes de douleur. Si vous observez des traces de sang dans la salive ou si celle-ci est blanchâtre et malodorante, il est possible que votre chat souffre de lésions internes ou d’une infection et une consultation vétérinaire est recommandée.

 

- Advertisement -
- Advertisement -
Article précédentCarré chez le Chien : Symptômes, Traitement et Prévention
Article suivantLe lapin bélier – Lapin aux grandes oreilles et pelage soyeux