- Advertisement -

La maladie de Carré chez le chien, Parmi les cinq maladies majeures qui peuvent toucher les chiens, la Maladie de Carré due au Paramyxovirus se distingue. Cette infection contagieuse se propage par voie respiratoire, lorsque les chiens entrent en contact avec des congénères malades ou reniflent des objets ayant été en contact avec le virus.

En France, la Maladie de Carré demeure préoccupante, souvent prenant une tournure fatale. Les symptômes principalement respiratoires s’accompagnent de manifestations graves touchant les organes, la peau et le système nerveux. D’où provient cette maladie et comment repérer ses symptômes ? Quelles solutions existent en termes de traitement et de prévention ?

Qu’est-ce que la maladie de Carré ?

La maladie de Carré est causée par un Paramyxovirus, similaire à celui de la rougeole chez l’homme. Elle se propage via les sécrétions corporelles (salive, urines, selles, écoulements oculaires et nasaux…) ainsi que par un contact direct ou indirect avec des individus ou environnements contaminés. Cependant, le virus est sensible à l’environnement extérieur et peut être éliminé par des désinfectants classiques. Étant vulnérable à la chaleur, elle prédomine en automne et hiver.

Les chiens les plus vulnérables sont les non vaccinés, en particulier les chiots de 3 à 6 mois. Les anticorps maternels protègent les petits jusqu’à 3 mois. Après cette période, le système immunitaire s’affaiblit, rendant les chiens sensibles à la contamination en l’absence de vaccination. La maladie de Carré présente trois formes : respiratoire, intestinale et nerveuse. L’atteinte est souvent grave voire mortelle, avec de potentielles complications.

Carré chez le Chien
Carré chez le Chien

Quels sont les symptômes de la maladie de Carré chez le Chien?

Le diagnostic de la maladie de Carré peut être difficile, car elle peut manifester des signes légers chez certains chiens, bien que chez les chiots elle puisse être fulgurante et mortelle. Initialement, une forte fièvre peut durer 48 heures. Les symptômes varient en fonction de la forme, la forme respiratoire étant la plus fréquente.

Cette forme se manifeste par une toux sèche due à l’irritation des voies respiratoires et des amygdales, suivie d’une toux grasse avec des mucosités, des éternuements, un écoulement nasal et parfois une irritation oculaire (conjonctivite). Ces signes sont souvent accompagnés de vomissements, de diarrhées, d’une grande fatigue et d’une perte d’appétit. L’atteinte intestinale ressemble à une gastro-entérite aiguë, avec des selles liquides contenant parfois du sang.

Parasites intestinaux opportunistes et infections bactériennes secondaires sont souvent présents. L’atteinte nerveuse est la plus grave, se développant si le chien a déjà eu une des formes précédentes. Les symptômes incluent des convulsions, des problèmes moteurs, des crises d’épilepsie, des éruptions cutanées et même une cataracte conduisant à la cécité.

Comment traiter la maladie de Carré chez le chien ?

Il n’y a pas de traitement antiviral spécifique pour la maladie de Carré. Les vétérinaires prescrivent généralement des antibiotiques à large spectre comme la pénicilline, des anti-vomitifs et des anti-diarrhéiques pour soulager les symptômes. Des pansements intestinaux à base d’argile et des compléments alimentaires aident à la récupération et à la réhydratation. L’hospitalisation est souvent nécessaire pour les mesures sanitaires. Même avec des soins, le risque de mortalité est élevé. Même en cas de guérison rare, des séquelles sont possibles, surtout si le virus a touché le système nerveux.

- Advertisement -

Quelles mesures préventives contre la maladie de Carré ?

La vaccination est la meilleure prévention. Elle peut débuter pendant la transition immunitaire du chiot. Durant cette période, certaines précautions comme tenir le chiot en laisse, limiter le contact avec d’autres chiens, éviter les zones fréquentées par eux (parcs…) et empêcher tout contact avec leurs excréments sont recommandées.

Chez vous, nettoyez régulièrement avec de l’eau de Javel et désinfectez les objets de votre chien si vous suspectez une contamination. Désinfectez aussi vos vêtements si vous avez été en contact avec des chiens, particulièrement vos chaussures, susceptibles de transporter le virus chez vous via les excréments. Une fois vacciné, assurez-vous de maintenir les rappels annuels pour une protection continue.

 

- Advertisement -
Article précédentLe Berger Belge Malinois – Tout ce que vous devez savoir sur cette race
Article suivantMon chat salive – Pourquoi et que faire