- Advertisement -

Mon chat refuse d’utiliser sa litière : Pourquoi? Que faire?

Le chat est un animal propre qui apprend très tôt à faire ses besoins dans sa litière. C’est en effet la chatte qui enseigne à son petit à gratter, faire puis enfouir ses besoins, et ce, dès ses premières semaines de vie. Néanmoins, il se peut que l’animal refuse à tout âge d’utiliser son bac et qu’il se mette à faire ses besoins ailleurs. Si un sevrage trop précoce est souvent en cause, les origines de ce comportement peuvent être toutes autres. Faisons le point sur les solutions pour y remédier.

Mon chat refuse d'utiliser sa litière
Mon chat refuse d’utiliser sa litière

L’apprentissage de la propreté chez le chat par imitation

Le chaton ne naît pas avec la connaissance instinctive de l’utilisation de sa litière. Ce comportement est acquis grâce à l’enseignement de sa mère au cours de ses premières semaines de vie. Dès la naissance, la mère chatte stimule l’élimination de son petit en léchant la zone abdominale et périanale. Vers l’âge de trois semaines, le chaton commence à apprendre à effectuer ses besoins de manière autonome, généralement dans la litière, grâce à l’exemple donné par sa mère. Les chats apprennent par imitation, et en général, vers l’âge de six à sept semaines, cet apprentissage est solidement ancré, correspondant à la période de sevrage.

Dans la plupart des cas, lorsque cet apprentissage se déroule correctement et n’est pas interrompu par une séparation précoce d’avec la mère, le chaton grandit en étant bien formé à ce comportement. Il sera ainsi capable de répéter l’acte d’élimination en utilisant sa litière sans besoin d’intervention humaine.

Cependant, il peut arriver que, malgré un apprentissage adéquat ou en cas de séparation précoce, le chat refuse d’utiliser sa litière. Il est important de noter que les problèmes de propreté ne sont généralement pas insolubles. Tristement, de nombreux abandons de chatons sont dus à des problèmes de propreté, alors que dans près de 9 cas sur 10, ce n’est pas le chaton qui est en cause, mais plutôt le manque de compréhension de ses besoins de la part de son propriétaire.

Pourquoi mon chat évite d’utiliser sa litière ?

Il est essentiel de démystifier les raisons derrière le comportement de refus d’un chat à utiliser sa litière. Plusieurs causes peuvent être évoquées, parmi lesquelles les plus courantes sont les suivantes.

Un apprentissage tronqué

Certains chatons sont adoptés trop précocement, avant l’âge de 8 semaines, avant que le sevrage ne soit complet. Dans de tels cas, il existe un risque élevé que l’apprentissage de la propreté soit interrompu. Cependant, il n’est pas toujours possible de connaître l’histoire passée de son petit compagnon, qui peut avoir vécu des expériences traumatisantes.

Bien que l’article L 214-8 du Code rural interdise de donner ou de vendre un chaton avant l’âge de huit semaines, les éleveurs professionnels recommandent souvent d’attendre jusqu’à l’âge de 12 semaines pour s’assurer que le jeune chat ait pleinement assimilé les bases de son éducation.

- Advertisement -

Une litière sale

Les chats sont des animaux qui apprécient la propreté. Par conséquent, s’ils trouvent leur bac à litière sale ou s’ils ne le jugent pas suffisamment agréable, ils peuvent décider de l’abandonner. Un bac à litière sale ou émettant des odeurs désagréables est en effet la principale raison qui peut pousser un chat à choisir un autre endroit pour ses besoins. Il est important de noter que certains chats sont particulièrement sensibles à la propreté, à tel point qu’une petite saleté dans leur bac peut les inciter à le délaisser.

Un bac à litière inapproprié

Avez-vous envisagé que votre chat pourrait tout simplement ne pas apprécier le bac à litière que vous lui avez choisi avec soin ? Il se peut qu’il ne s’y sente pas à l’aise. Les chats ont leurs préférences, tout comme nous, et il est difficile de les faire changer d’avis.

Il est possible que le bac à litière que vous avez choisi soit soit trop grand pour un chaton, trop petit pour un chat adulte, ou trop haut pour être franchi aisément. Certains chats préfèrent les bacs ouverts à ceux fermés, et vice versa. Comment pouvez-vous savoir si votre choix est le bon ? En observant simplement si votre chat choisit un autre endroit pour faire ses besoins.

Une litière inadéquate

Les chats sont également très pointilleux en ce qui concerne le type de litière utilisée. Certains types de litière sont parfumés, ce qui peut perturber leur odorat très sensible. De plus, ces parfums chimiques peuvent être nocifs pour les chats, il est donc préférable de les éviter.

De plus, la texture de la litière revêt une grande importance pour de nombreux chats. Certains préfèrent les grains de petite taille, tandis que d’autres n’apprécient ni les gros grains ni le sable, et vice versa. Certains chats optent pour les granulés de bois, et ainsi de suite.

Un emplacement inapproprié

Les chats sont des animaux très routiniers, et tout changement dans leur environnement peut les perturber considérablement. Si vous déplacez la litière de votre chat, il peut décider de ne pas l’utiliser et continuer à faire ses besoins à l’endroit précédent.

De plus, le choix de l’emplacement de la litière est crucial. Si vous placez le bac à litière dans un endroit caché et éloigné pour éviter les odeurs, cela peut ne pas convenir à votre chat. Dans ce cas, il peut choisir un endroit plus adapté à ses préférences.

Il est également important de noter que le territoire du chat est divisé en zones distinctes. Les chats préfèrent avoir des espaces séparés pour manger, jouer, se reposer et faire leurs besoins. Malheureusement, certains propriétaires de chats regroupent tout en un seul endroit, y compris la litière, ce qui peut être désagréable pour le chat. Si vous n’apprécieriez pas de manger à côté de vos toilettes, sachez que votre chat n’apprécie pas non plus cette proximité. Par conséquent, pour éviter de manger près de ses excréments ou de dormir près de ses urines, votre chat peut choisir de faire ses besoins ailleurs.

Le stress

Le stress et l’anxiété peuvent entraîner des problèmes de propreté chez les chats, notamment le marquage urinaire. Les modifications fréquentes de comportement sont courantes chez les chats souffrant de stress.

Une maladie

Si un chat fait ses besoins en dehors de sa litière, cela peut également être le signe d’une maladie, notamment une infection urinaire ou de l’incontinence. Dans de tels cas, des accidents peuvent se produire fréquemment.

Mon chat refuse d'utiliser sa litière
Mon chat refuse d’utiliser sa litière

Comment résoudre ce problème ?

Une fois que vous avez identifié la cause de ce comportement, vous pouvez prendre des mesures appropriées pour résoudre le problème. Voici quelques solutions qui peuvent vous aider à guider votre chat vers le chemin de sa litière.

Réapprendre au chat à utiliser son bac

Si votre chat n’a pas encore acquis cette compétence de base, vous devrez lui enseigner. Il est essentiel de faire preuve de patience et de douceur, car votre chat n’est pas responsable de son ignorance en la matière. Il se peut qu’il n’ait pas été correctement instruit par sa mère en raison d’un sevrage trop précoce ou d’une expérience traumatisante.

Il est primordial de ne pas recourir à des cris, des punitions, de la violence ou de l’humiliation. Ne mettez pas le nez de votre chat dans ses excréments ou ses urines, car cela ne fera que le perturber davantage. Pour un enseignement efficace, adoptez une approche bienveillante et douce.

La méthode à suivre consiste à intervenir lorsque vous observez que votre chat s’apprête à faire ses besoins, par exemple lorsqu’il renifle un endroit et gratte le sol. Approchez vous doucement, soulevez-le délicatement et déposez-le dans sa litière. Répétez cette opération systématiquement, en montrant comment gratter la litière avec votre main. Lorsque votre chat fait ses besoins dans la litière, félicitez-le et récompensez-le avec une friandise.

Bien nettoyer le bac à litière

Si le manque d’hygiène est à l’origine du problème, veillez à maintenir une propreté irréprochable du bac à litière. Retirez les excréments chaque jour. Tous les trois à quatre jours environ, videz le bac, lavez-le à l’eau chaude (éventuellement avec de l’eau de javel, qui attire les chats), et ajoutez un peu de bicarbonate de soude une fois sec pour éliminer les odeurs. Ensuite, ajoutez de la litière propre.

Acheter un bac adapté à ses besoins

Il n’est pas nécessaire d’investir dans un bac à litière extravagant et coûteux, car la plupart des chats préfèrent les modèles simples. Les bacs ouverts sont souvent préférables pour éviter les odeurs. Si le modèle choisi ne convient pas à votre chat, n’hésitez pas à en essayer un autre.

Lui offrir une litière confortable

Il existe de nombreux types de litière, tels que les sables, les grains et les granulés de bois. Optez pour celui qui convient le mieux à votre chat. Les granulés de bois ont l’avantage d’être absorbants, ce qui aide à prévenir les odeurs, et ils sont également faciles à entretenir et biodégradables. Quoi qu’il en soit, évitez les litières parfumées, chimiques et désagréables pour le chat.

Trouver un emplacement approprié

Placez la litière dans un endroit accessible mais calme, à l’écart des zones de passage. Évitez de la placer à proximité des gamelles et du lieu de repos. Une fois que votre chat s’est habitué à l’emplacement, ne le déplacez pas.

Aider votre chat à gérer le stress

Si votre chat est stressé, essayez d’identifier la cause du stress et prenez des mesures pour y remédier. Accordez-lui du temps de jeu et de câlins pour le calmer. Vous pouvez également envisager l’utilisation de phéromones apaisantes ou de remèdes homéopathiques et à base de plantes, tels que les Fleurs de Bach, pour favoriser la sérénité de votre chat.

Consultation vétérinaire immédiate

Si votre chat refuse d’utiliser sa litière et que vous observez un ou plusieurs des symptômes suivants :

    • Fièvre
    • Fatigue
    • Difficultés à uriner
    • Présence de sang dans les urines ou les selles
    • Diarrhées
    • Constipation
    • Douleurs abdominales
    • Gémissements

N’attendez pas et consultez immédiatement votre vétérinaire pour établir un diagnostic précis et trouver rapidement une solution adaptée à la situation de votre précieux compagnon.

- Advertisement -
Article précédentQuel est le coût annuel de possession d’un chien ?
Article suivantEn savoir plus sur Chaleurs chez la chienne