- Advertisement -

Les cinq sens du chiens, Le chien possède des sens supérieurs aux humains, notamment l’odorat et l’ouïe. Cependant, ses autres sens diffèrent et présentent des spécificités propres à cette espèce. De plus, des recherches ont révélé l’existence d’autres sens chez les chiens, enrichissant encore davantage leur perception sensorielle.
Dans cet article, nous allons découvrir les cinq sens des chiens.

Quels sont les sens les plus développés chez un chien ?

Avez-vous déjà demandé quels sont les sens les plus développés chez un chien ? Les chiens sont très différents de nous, notamment en ce qui concerne leur perception du monde. Aujourd’hui, nous allons vous montrer quelle partie du corps votre chien utilise le plus pour recueillir les stimuli externes.

L’ouïe

Le chien est également doté d’une ouïe d’une grande finesse. En comparaison, elle est environ six fois supérieure à la capacité auditive des humains. Nos amis les chiens peuvent ainsi percevoir les sons sur des distances quatre fois plus grandes que les humains, en moyenne, et la mobilité de leurs oreilles est idéale pour faciliter la vitesse de perception et de localisation des sons. Les chiens sont également capables de percevoir les ultrasons, des fréquences bien trop élevées pour l’oreille humaine. En effet, si nous percevons une fréquence allant jusqu’à 18 000 Hertz en moyenne, le chien perçoit jusqu’à 50 000 Hertz !
L’ouïe d’un chien est essentielle pour la communication entre les humains et les animaux. En effet, nos amis les chiens peuvent identifier les variations de voix, les tonalités et distinguer les mots pour faciliter la compréhension. Il s’agit donc d’un sens qui se révèle être un excellent outil de communication. De plus, il est très utile pour prévenir les dangers.

L’odorat

Une capacité olfactive exceptionnelle

Le sens de l’odorat chez les chiens est extrêmement développé. Ils possèdent environ 200 millions de cellules olfactives, soit beaucoup plus que les humains qui en ont environ 5 millions. La zone de réception olfactive des chiens est de 130 cm², comparée à seulement 3 cm² chez les humains. De plus, ils peuvent détecter des odeurs diluées jusqu’à un million de fois mieux que les humains. Ces capacités varient selon les races et les individus.

L’organe de Jacobson

N’oublions pas que nos amis les chiens ont un organe supplémentaire, appelé l’organe de Jacobson ou l’organe voméronasal. Situé dans le palais supérieur et relié à son museau par deux canaux, il lui permet d’analyser les odeurs – même les plus faibles – avec une précision incomparable. Et ce don est si tenace qu’il perdure, permettant au chien de détecter une trace de plusieurs jours et de différencier les odeurs parmi tant d’autres sur le même objet.

L’odorat tout au long de la vie

L’odorat a la particularité d’être présent tout au long de la vie du chien. En effet, l’animal naît aveugle et sourd, et c’est grâce à l’odorat qu’il identifie sa mère. À la fin de sa vie, son sens de l’odorat est toujours présent – même s’il a été réduit – même s’il peut avoir perdu d’autres sens.

Communication et détection de maladies

Le sens de l’odorat du chien est développé et utile. Il lui permet d’identifier son maître, son foyer, son alimentation et de communiquer avec ses congénères via les phéromones. Les chiens peuvent percevoir une gamme d’émotions et de sentiments tels que la joie, l’apaisement, le stress, la peur et la colère chez les humains et les chiens. Ils ont également la capacité de détecter certaines maladies, comme le cancer, par l’odeur de l’haleine d’une personne.

La vue

Développement visuel chez les chiens :

La vue des chiens est moins développée que celle des humains, mais ils acquièrent toutes leurs facultés visuelles vers l’âge de trois mois. Ils perçoivent une gamme de couleurs limitée du jaune au bleu, ne voient pas le rouge et ont du mal à distinguer les teintes allant du jaune au rouge. De plus, ils perçoivent moins de nuances de couleurs que les humains.

- Advertisement -
Capacités visuelles des chiens :

Le chien capte les gestes de son maître à longue distance, mais sa perception des objets fixes est inférieure à celle des humains. Il peut voir la nuit grâce à une concentration élevée de cellules rétiniennes, mais moins bien que les chats. Son champ de vision est plus large que celui des humains (270° contre 180°), mais son regard est principalement dirigé vers l’avant.

Mouvement des yeux et protection :

Les muscles entourant l’œil permettent des mouvements dans toutes les directions. Le chien a une paupière inférieure et une paupière supérieure, équipées de cils, pour protéger l’œil des agressions extérieures, ainsi qu’une troisième paupière, comme chez le chat, invisible mais présente au niveau de l’angle interne.

Le toucher

Les chiens possèdent une réelle sensibilité dans leurs pattes. Cependant, contrairement aux humains, ce n’est pas la peau qui permet de transmettre les informations au cerveau, mais les poils corporels, les vibrisses ou moustaches, les sourcils et les coussinets. C’est grâce à ces différents éléments et à leurs vibrations que le chien peut se situer dans l’espace. Le chien perçoit bien la chaleur, le froid, la douleur et la sensibilité à certaines surfaces externes, mais le sens du toucher reste moins développé que chez les humains.

Les différents organes du toucher sont :

  1. Les coussinets, qui lui transmettent des informations sur les surfaces sur lesquelles il se déplace.
  2. La peau, qui lui permet de ressentir les sensations de chaleur, de froid, de douleur, d’humidité, de mouillé, etc.
  3. Les vibrisses, qui lui permettent de percevoir l’espace qui l’entoure, notamment grâce à la
  4. position de sa tête, afin de se situer et de reconnaître la forme ou la texture des objets.
  5. Le museau, qui lui permet de sentir les objets (par contact et par l’odorat), en particulier la mamelle de sa mère lorsqu’il est encore jeune chiot.

Goût

Le goût est également beaucoup moins développé chez les chiens que chez les humains. Si nous avons entre 9 000 et 10 000 papilles gustatives contre seulement 1 700 pour l’animal, cette différence ne pose pas vraiment de problème pour lui, car le goût n’est pas le sens le plus utile pour lui. En effet, pour reconnaître sa nourriture et l’apprécier, le chien utilise avant tout son sens de l’odorat.

Les autres sens du chien

Les spécialistes identifient plusieurs formes de toucher chez les chiens, en se basant sur l’observation des voies nerveuses.
Ils distinguent ainsi les quatre types de toucher suivants :

  • Somesthésie, qui consiste à percevoir les contacts.
  • Nociception, qui implique la perception de la douleur.
  • Entéroception, qui est liée à la sensibilité des organes internes.
  • Proprioception, qui permet à l’animal de se situer dans l’espace.

Prenez soin de cinq sens du votre chiens,

Jouez avec les jouets interactifs Ferplast pour stimuler et entraîner l’esprit de votre chien, en maintenant sa vue, son odorat, son toucher, son goût et son ouïe aussi affûtés que possible !

Le chien possède des papilles gustatives sur la langue, mais aussi dans le palais et le larynx. Il est toutefois important de noter que l’animal ne prend pas plaisir à goûter et mâcher sa nourriture, il préfère l’avaler directement en entier ! Le goût n’est donc pas d’un grand intérêt pour lui.

- Advertisement -
Article précédentLa peur chez les chiots
Article suivantL’élevage des poules pondeuses