- Advertisement -

Formation médicale appliquée aux chats

Le chat, plus que le chien, pose des défis lorsqu’il s’agit de le manipuler, de le brosser ou de le soigner. Une méthode très en vogue actuellement pour remédier à cela est le medical training. Cette approche consiste à enseigner à votre animal, de manière douce et plaisante, à tolérer le toilettage et les soins. Il est possible d’appliquer cette méthode à n’importe quel âge, et elle peut même aider à surmonter une aversion développée chez des animaux adultes.

Formation médicale appliquée aux chats
Formation médicale appliquée aux chats

Découvrez les principes fondamentaux du medical training pour renforcer la confiance de votre animal et réussir à prendre soin de lui sans conflit, sans stress et sans affrontement !

Qu’est-ce que le medical training ?

En général, les chats ne sont pas fans de la contention, préférant jouir de leur liberté de mouvement. Rapidement, une sensation de stress s’installe lorsqu’ils sont maintenus, et cela peut se traduire par des réactions agressives. L’objectif du medical training est de faire associer à ces animaux la contention ou toute autre manipulation normalement désagréable à une émotion positive, engendrée par une récompense. De manière progressive, on les expose à des gestes auxquels ils ne sont pas habitués et qui les mettent mal à l’aise, tout en les gratifiant de friandises.

Quelle est l’origine du medical training ?

À l’origine, cette méthode était développée pour faciliter les soins prodigués par les vétérinaires aux animaux, mais elle s’est rapidement répandue parmi les particuliers, notamment pour les séances de toilettage des chats à poil long et les divers soins à domicile tels que l’application de gouttes dans les yeux, le nettoyage des dents et des oreilles, etc. Cette approche s’applique à tout animal capable d’apprentissage, qu’il soit domestique ou sauvage. Initialement, elle a été expérimentée dans les zoos sur des sujets pour lesquels l’anesthésie comportait des risques trop élevés. Les chiens se prêtent également très bien au medical training.

Quelle est la base scientifique de cette technique ?

En ce qui concerne les chats, une vétérinaire du nom de Jessica Lockhart a démontré en 2013 l’efficacité du medical training pour réaliser des prises de sang sans déclencher de réactions violentes. Des associations vétérinaires américaines ont également confirmé l’intérêt de cette pratique, notamment lors de l’administration de comprimés oraux. Bien que les études sur ce sujet ne soient pas encore conclues, la mise en œuvre de cette méthode montre des résultats encourageants. Cependant, pour un particulier, elle requiert une grande patience et une bonne connaissance de son animal de compagnie.

Comment appliquer le medical training avec un chat ?

Le medical training demande un engagement à long terme et une patience accrue, particulièrement avec les chats par rapport aux chiens.

Est-il possible d’appliquer la technique à tous les chats ?

La mise en place de la technique est d’autant plus facile que l’animal est jeune. De plus, votre jeune félin doit être socialement adapté et habitué à la présence humaine. Chez les chats adultes, la présence d’une aversion, résultant d’un traumatisme antérieur lié à un geste particulier, complique le processus d’entraînement. Les chats peuvent être rapidement traumatisés, et certains individus peuvent devenir méfiants et réactifs après avoir ressenti même une légère douleur, même une seule fois. Bien que le passé de l’animal puisse ralentir les progrès, il ne constitue pas un obstacle insurmontable à la mise en œuvre du medical training, qui contribuera à apaiser l’animal et à développer sa tolérance, quel que soit son âge et son historique.

- Advertisement -

Quel est l’objectif des séances d’entraînement ?

Les exercices sont réalisés dans le cadre d’une routine, dans une pièce calme où votre compagnon se sent en sécurité, en présence de son propriétaire en qui il a confiance.

Chaque exercice a un objectif spécifique, tel que :

  • Nettoyer ses yeux
  • Le brosser
  • Lui faire accepter la boîte de transport
  • Utiliser la tondeuse
  • Lui administrer un comprimé
  • Effectuer une injection en cas de diabète, par exemple
  • Appliquer un masque en cas d’asthme
  • Le contenir dans une serviette
  • Épointer ses griffes.

Il n’est pas possible d’enseigner tous ces éléments simultanément. Chaque action fait l’objet d’entraînements et d’exercices étalés sur plusieurs jours, voire plusieurs semaines.

Comment se déroule le processus ?

Les actions seront introduites progressivement, et la vitesse d’apprentissage dépendra des réactions de votre jeune félin. Il est crucial d’observer attentivement son comportement afin de ne pas persister lorsqu’il montre des signes de stress ou de refus. Le choix d’une récompense qui lui procure le plus de plaisir est également essentiel et dépend de ses préférences.

Il est impératif que la friandise choisie soit exclusivement dédiée aux exercices de medical training. Si votre chat la reçoit en dehors de ces séances, il n’aura aucun incitatif à se conformer aux attentes pour en bénéficier. De plus, votre animal doit être complètement détendu pour initier les premiers exercices de ce processus en cours.

Choisissez un endroit où il se sent à l’aise (comme une table) et offrez-lui une friandise. Créez ainsi un premier réflexe pour le faire monter sur la table. Par exemple, remuez le sachet de friandises au-dessus de la table et donnez-lui une friandise lorsqu’il y monte. S’il ne monte pas, il n’obtient rien.

Dans un premier temps, n’allez pas plus loin. Apprenez-lui à se mettre en position.

Ensuite, progressivement, avec une friandise à chaque étape, décomposez votre geste et récompensez-le à chaque fois. Lorsqu’une étape est maîtrisée, passez à la suivante. Si votre chat manifeste des signes de refus ou de peur, arrêtez-vous et reprenez plus tard. Il est essentiel que votre animal comprenne qu’il a le contrôle de la situation et que le processus peut s’arrêter à tout moment selon ses souhaits. La compréhension de cette autonomie contribuera à renforcer sa confiance.

Faire accepter le brossage à son chat grâce au medical training

Si votre félin a le pelage long et évite tout contact, le medical training peut être la solution idéale !

Initialement, comme évoqué précédemment, apprenez-lui à monter sur la table où vous effectuerez le toilettage.

Ensuite, chaque geste sera décomposé, nécessitant une acceptation progressive :

      1. Approcher votre main de son corps
      2. Approcher la brosse de son corps
      3. La brosse touchant ses poils dans une zone « sans risque » (cou, nuque, espace entre les oreilles…)
      4. Descendre la brosse sur des zones plus sensibles
      5. Approcher la brosse de son ventre
      6. La brosse coiffant les poils en douceur.

Si les nœuds sont très serrés, la brosse peut être remplacée par la tondeuse, impliquant une étape supplémentaire liée au son de l’appareil. Il est nécessaire de l’allumer sans l’utiliser pour habituer votre animal au bruit.

Chaque étape doit être répétée plusieurs jours de suite et associée à une récompense. Si votre chat montre des signes de refus ou de stress, arrêtez et ne donnez pas de friandise. Passez à la phase suivante seulement lorsque la précédente est bien assimilée et que le chat donne des signaux d’acceptation. L’animal doit toujours avoir son mot à dire et doit donner son accord systématiquement. Cela demande une grande écoute, de la patience et de la persévérance. Parfois, il peut sembler que vous reculez, mais il est parfois nécessaire de revenir à l’étape précédente pour mieux avancer.

Lorsque le travail est bien accompli, votre chat montera volontiers sur la table et se laissera brosser sans stress.

En général, cela prend entre une semaine et plusieurs mois en fonction des animaux, de leur passé, de leur caractère et de leur relation avec la personne effectuant les exercices. Bien que cela puisse paraître chronophage, les résultats valent bien le temps investi. Ainsi, un moment autrefois difficile peut se transformer en une expérience de complicité et de collaboration.

Quels signes indiquent que le chat souhaite mettre fin aux manipulations ?

Les signes d’anxiété chez un chat sont souvent évidents : il peut grogner, cracher, miauler, mordre, griffer ou saisir votre main avec ses pattes avant ou arrière pour exprimer un refus clair.

Certains chats se contenteront de se tortiller, de se recroqueviller ou de s’éloigner brusquement. D’autres tourneront la tête de manière méfiante ou offusquée vers la zone de leur corps que vous touchez. Certains rétracteront leurs oreilles ou auront des pupilles dilatées à un point où la couleur de leurs yeux est presque entièrement masquée par le noir. Parfois, ils remueront la queue avec agacement.

Tous ces comportements signalent le désaccord du chat. À ce stade, il est essentiel de cesser immédiatement ce que vous faites et de lui permettre de reprendre ses esprits. Ne donnez plus de friandise dans cette situation. Attendez qu’il retrouve un état d’esprit plus amical et détendu.

Si votre chat atteint un niveau supérieur de peur, il peut se mettre à haleter ou respirer avec la bouche ouverte, indiquant qu’il est impératif de cesser immédiatement.

Dans ce cas, vous avez le choix entre une pause complète avec une reprise le lendemain ou une pause de quelques minutes avant de réessayer avec des récompenses. Ces signaux sont assez clairs, mais il peut également arriver qu’un chat adopte une position passive, donnant l’impression de docilité. Cependant, le félin peut être complètement stressé, au point d’être paralysé, ce qui est appelé « impuissance apprise » ou « résignation acquise ». Ce type de réaction est plus difficile à déceler et à comprendre.

Un signe indiscutable est le refus des friandises. Si même les récompenses n’attirent plus l’attention de votre chat, c’est le moment de le laisser tranquille. Il est alors crucial de comprendre qu’il n’est pas à l’aise.

Les signes de lassitude et de stress chez le chat sont variés. Il est essentiel de les repérer pour mettre fin à l’exercice. Sinon, l’animal pourrait perdre confiance, rendant plus difficile la reprise de l’entraînement.

Actuellement, certains vétérinaires utilisent le medical training et offrent des cours à de jeunes animaux pour les habituer à venir en consultation en toute sérénité. Cette méthode s’applique à tous les âges et à tous les chats habitués aux humains. Tout le monde en bénéficie : le vétérinaire n’a plus à lutter avec son patient à quatre pattes, le propriétaire est plus serein, et bien sûr, l’animal est presque ravi de recevoir ses vaccins et autres soins !

Des formations dispensées par des comportementalistes félins sont disponibles, et certains tutoriels en ligne fournissent des conseils utiles pour des exercices à domicile. Le medical training améliore la relation de confiance entre l’animal et son propriétaire, ce qui en fait une solution idéale pour les petits compagnons nécessitant des soins réguliers ou récurrents.

- Advertisement -
Article précédentDécouvrez le Race De Chien Mastiff
Article suivantLe Race Du Chien Jack Russell Terrier