- Advertisement -

Adopter Chiot : Après sa Naissance, à Quel âge est-il Optimal?

Chaque année, des milliers de personnes font le choix d’adopter un chiot. Opter pour un chiot est fréquemment la préférence afin d’établir dès les premiers instants et tout au long de la vie de l’animal une relation solide, complice et pérenne qui se construit dès sa plus tendre enfance. Toutefois, il est crucial de noter qu’un chiot ne peut être adopté à n’importe quel stade, car il est impératif de suivre certaines étapes, telles que le sevrage et la période de socialisation, au cours desquelles le jeune compagnon à quatre pattes développe les fondements d’un comportement canin et d’une interaction sociale tant avec ses congénères qu’avec les humains.

adopter un chiot
adopter un chiot

Alors, à quel moment est-il idéal d’adopter un chiot ?
Est-ce différent de l’âge minimum légal ?
Quels sont les risques encourus en cas de non-respect de cet âge minimum ?
Où peut-on adopter un petit chien ?
Et comment assurer une bonne intégration chez soi ?

Explorons ces questions dans le cadre de ce dossier.

Quel est l’âge idéal pour l’adoption d’un chiot ?

Selon la loi, un chiot peut être adopté dès l’âge de 8 semaines, soit 56 jours de vie. Cependant, dans la pratique, ce délai de deux mois peut parfois être considéré comme précoce. Entre la 3e et la 12e semaine, le chiot traverse la période cruciale de socialisation. Durant cette étape, il acquiert les bases du comportement canin, apprend à interagir avec ses congénères, joue, assimile le langage canin, et comprend les limites à ne pas dépasser, entre autres. Cette phase est essentielle pour le développement de l’animal tout au long de sa vie, nécessitant des contacts avec d’autres chiens et des interactions humaines pour favoriser sa croissance sociale et éviter l’isolement.

Idéalement, l’adoption d’un chiot devrait se faire entre 2 et 3 mois, soit entre 60 et 90 jours. À ce stade, le chiot a déjà entamé la période de socialisation avec sa mère et ses frères et sœurs, mais il conserve la capacité de s’adapter à de nouveaux environnements, odeurs, sons, et personnes sans difficulté. Adopter l’animal à un âge plus précoce signifie prendre en charge activement son processus de socialisation, une responsabilité majeure qui peut être exigeante pour un propriétaire novice !

Quels sont les risques d’une adoption trop précoce ?

Bien que les chiots soient adorables, il est crucial de ne pas précipiter leur adoption, car les conséquences peuvent se manifester tout au long de leur vie. Un chiot séparé trop tôt de sa mère risque de développer des troubles comportementaux à l’âge adulte.

L’adoption d’un chiot de moins de 8 semaines compromet à la fois son sevrage prématuré et sa période de socialisation. L’animal peut ne pas reconnaître ses pairs à l’âge adulte, entraînant des difficultés dans la communication avec d’autres chiens. Il pourrait manifester de l’agressivité ou de la peur.

- Advertisement -

De plus, une séparation trop précoce prive le chiot des enseignements essentiels de sa mère sur les limites à ne pas franchir. La mère éduque ses petits en utilisant des coups de patte et des désapprobations, enseignant ainsi au chiot à modérer sa force en grandissant. En l’absence de ces bases, l’animal peut devenir agressif involontairement envers ceux qu’il rencontre.

Cependant, il convient de noter que l’adoption d’un chiot après 12 semaines peut entraîner des comportements de peur envers l’inconnu. À 4 mois, un chiot s’adapte moins facilement à de nouveaux environnements et personnes, surtout si la phase de socialisation n’a pas été correctement encadrée.

Où adopter un chiot ?

Trois options s’offrent à vous pour l’adoption de votre chiot :

Chez un éleveur professionnel de confiance, garantissant le bien-être et le respect de la période de socialisation de votre compagnon.
Dans un refuge, bien que les chiots y soient moins fréquents que les chiens adultes.
Auprès d’un particulier proposant des chiots via des annonces.
La période de gestation des chiennes est d’environ deux mois, avec des chaleurs généralement au début de l’automne et au milieu de l’hiver. La plupart des chiots naissent ainsi au début de l’hiver et au printemps.

Adopter un chiot : quel coût ?

Estimer le coût d’achat d’un chiot est complexe, dépendant de divers critères tels que le lieu d’adoption, la race et l’inscription au Livre des origines français (LOF).

Comment se préparer à l’arrivée de son chiot ?

Lors de l’adoption d’un chiot, il est essentiel d’avoir tous les éléments nécessaires prêts avant son arrivée. Il est en effet impossible de songer à acheter ses équipements une fois qu’il est déjà chez vous. Rien ne doit manquer à son arrivée pour qu’il se sente immédiatement à l’aise dans son nouveau foyer et qu’il puisse s’adapter le plus rapidement possible.

Ainsi, avant son arrivée à votre domicile, voici les achats à envisager pour accueillir votre chiot de manière optimale.

Un lieu de repos confortable et hygiénique

Choisissez un panier confortable et adapté à la taille de votre chiot, ni trop petit ni trop grand. Il doit s’y sentir à l’aise et au calme, bien enveloppé pour se sentir en sécurité. Optez pour un couchage facile à nettoyer (base plastique et couverture lavable en machine ou un modèle entièrement lavable) pour faciliter l’entretien, et installez-le dans un endroit que vous fréquentez tout en l’isolant des bruits forts et des courants d’air.

Des bols et une alimentation de qualité

Pour favoriser la croissance saine de votre chiot, offrez-lui une alimentation de qualité, constituée de croquettes pour chiots disponibles chez votre vétérinaire ou dans une animalerie spécialisée. Bien que ces aliments puissent être plus coûteux que ceux des grandes surfaces, ils sont élaborés à partir d’ingrédients de première qualité, nutritifs et minutieusement sélectionnés. Ces croquettes sont plus rassasiantes, aidant ainsi votre animal à réguler son appétit et réduisant le risque de carences et de maladies. Cela se traduit par des économies en termes de soins vétérinaires, tout en assurant une croissance saine de votre compagnon.

Des jouets

Étant joueur par nature, le chiot nécessite des jouets de qualité pour des sessions de jeux avec vous, mais aussi pour s’occuper lorsqu’il est seul. Cela contribue à éviter les comportements indésirables en l’aidant à lutter contre l’ennui.

Sécurisez votre environnement intérieur et extérieur

Pour assurer une réception adéquate de votre chiot, veillez à la sécurisation de votre domicile. Soyez attentif à tous les espaces accessibles à votre compagnon pour éliminer les sources de danger. Si vous avez un jardin, assurez-vous de sa clôture et sécurisez-le pour éviter les risques liés aux animaux sauvages, aux plantes toxiques, aux produits chimiques, aux points d’eau, etc. Si vous possédez un balcon, assurez-vous de l’équiper d’un brise-vue pour prévenir les chutes et empêcher que la tête de votre chiot ne reste coincée entre les barreaux.

- Advertisement -
Article précédentQuelques Solutions Anti-Abandon de Chat
Article suivantComment le Chat Identifie-t-il son Propriétaire ?