- Advertisement -

10 Conseils pour prendre soin de votre chien en hiver froid

Tous les chiens ne tolèrent pas le froid. Il existe des races qui peuvent s’adapter au froid et à la neige, et il y a des chiens qui ne peuvent pas vivre à des températures basses. À ce sujet, nous vous donnerons 10 conseils pour prendre soin de votre chien en hiver pour les chiens qui ne s’adaptent pas au froid.

Des coussinets gercés et une peau qui démange et qui pèle peuvent résulter de l’exposition à l’air froid et sec de l’hiver, ainsi qu’à la pluie froide, à la neige fondante et à la neige, mais ce ne sont pas les seules gênes que les chiens peuvent ressentir. Si des produits de fonte de la glace sont léchés sur leurs pattes nues, les promenades hivernales peuvent devenir carrément dangereuses. Veuillez suivre les recommandations suivantes de nos spécialistes pour éviter que les dangers de l’hiver n’affectent la santé de votre animal de compagnie :

10 Conseils pour prendre soin de votre chien en hiver froid
10 Conseils pour prendre soin de votre chien en hiver froid

Voici quelques races de chiens connues pour leur capacité à tolérer le froid

En raison de leur adaptation historique aux environnements froids et de leur pelage dense :

  • Husky de Sibérie, Malamute d’Alaska, Mastiff tibétain,  Terre-Neuve, Saint-Bernard,
    Berger Islandais, Spitz finlandais, Chien de berger des Shetland .

Cependant, il est important de noter que chaque chien est unique, et la capacité à tolérer le froid peut varier en fonction de divers facteurs, notamment la génétique, la condition physique, l’âge et l’acclimatation. Assurez-vous de prendre en compte les besoins individuels de votre chien en matière de protection contre le froid, quel que soit son type ou sa race.

Voici quelques exemples de races de chiens qui sont généralement moins adaptées au froid :

Cependant, il est important de noter que même les chiens de ces races peuvent être en mesure de tolérer le froid pendant de courtes périodes avec une protection appropriée, comme des manteaux ou des accessoires pour chiens. Chaque chien est unique, et il est essentiel de surveiller la réaction de votre chien au froid et de prendre des mesures pour le protéger si nécessaire.

Les 10 Conseils: 

Conseil n°1 : Apprenez à identifier le froid de votre toutou

Dès qu’un chien ressent intensément le froid et en souffre, il est important d’agir pour éviter qu’il n’ait à supporter cette sensation désagréable qui pourrait le rendre malade. Lorsque la température descend à 5 °C ou moins, le chien peut ressentir les effets du froid.

Conseil n°2 : Adaptez-vous aux besoins et aux caractéristiques de votre chien

Le fait que le chien de votre voisin résiste au froid ne signifie pas que le vôtre le fera. Comme pour les humains, certains chiens sont plus sensibles à la rigueur de l’hiver, et cette différence est encore plus grande en fonction des races de chiens, mais aussi de leur poids, de leur mode de vie et de leur âge.

- Advertisement -

Conseil n°3 : Offrez-lui une alimentation adaptée à ses besoins

Encore une fois, vous devez tenir compte des habitudes de votre chien. S’il vit principalement à l’intérieur toute l’année, ne changez pas son alimentation. Les quelques sorties pour se soulager n’auront pas un réel impact sur ses besoins nutritionnels, alors ne prenez pas le risque de le faire grossir.

Conseil n°4 : Évitez d’attacher votre chien

Il est préférable de ne pas attacher votre chien quand il vit à l’extérieur en hiver. Il doit pouvoir bouger suffisamment et librement pour rester au chaud lorsqu’il en ressent le besoin. Au contraire, laissez-le se déplacer à sa guise pour éviter le froid, les engelures aux pattes, voire l’hypothermie. Même une race de chien capable de supporter la rigueur de l’hiver doit se dépenser pour rester au chaud, c’est ainsi que l’animal lutte contre le froid, le mouvement l’aidant à maintenir sa température corporelle à un niveau normal.

Conseil n°5 : Installez un abri protecteur

Si votre chien passe beaucoup de temps à l’extérieur, vous devez absolument adapter son abri pour l’hiver. Il est essentiel qu’il ait la possibilité de se protéger dans un abri sécurisé isolé du sol froid. Pour ce faire, surélevez-le légèrement en plaçant des pieds en dessous, une palette ou tout autre accessoire similaire. Vous éviterez ainsi qu’il soit en contact direct avec le gel, le froid et la pluie.
Équipez également l’abri d’un toit solide, isolé et bien étanche pour empêcher la neige et la pluie de s’infiltrer. Orientez-le également de manière à le protéger des vents forts. À l’intérieur, isolez le sol avec de la paille pour conserver la chaleur, et disposez des couvertures confortables et douillettes pour que votre chien se sente au chaud. N’hésitez pas à protéger l’entrée en installant une porte à battant si l’espace le permet, ou des lattes en plastique. Cela gardera la chaleur à l’intérieur et empêchera le froid et l’humidité de pénétrer trop profondément.

Conseil n°6 : Pensez aux coussinets

Les coussinets du chien sont très sensibles en hiver, car ils sont en contact constant avec le sol. La pluie, la neige, le gel, la glace, le sel déposé sur les routes et les trottoirs… tout cela endommage la peau et peut provoquer des engelures ou d’autres blessures.
Pour protéger les coussinets de votre animal, vous pouvez les protéger avant chaque sortie avec un baume adapté et surgras à base d’huile de noix de coco, d’amande douce et/ou de beurre de karité, voire de cire d’abeille. Évitez cependant le beurre de cacao, qui est toxique pour les chiens. Après chaque sortie, séchez soigneusement ses pattes et réappliquez du baume si les coussinets ont besoin d’être hydratés.

Conseil n°7 : Habillez-le

Habiller votre chien en hiver n’est pas si inutile que cela. Certes, nous ne parlons pas de le transformer en un chien vedette portant une tenue humaine qui lui donne un look quelque peu ridicule. Non, il s’agit de protéger votre petit ami du froid avec un manteau spécialement conçu pour les chiens.
En effet, comme nous l’avons dit, toutes les races de chiens ne supportent pas le froid. Certains animaux souffrent vraiment de sortir par temps hivernal en raison de leur petite taille, de leur faible poids, de leur pelage trop court ou même de leur âge avancé. Dans ce cas, un manteau est nécessaire.

Conseil n°8 : Adoptez les bonnes mesures de protection après vos sorties

Si vous emmenez votre chien dehors quand il neige ou qu’il gèle sur les routes, prenez bien soin de ses pattes en rentrant à la maison. En effet, comme nous l’avons dit, la neige, le gel et

le sel déposés dans les espaces publics sont connus pour irriter les coussinets de nos petits amis à quatre pattes. Par conséquent, dès votre retour de promenade, séchez soigneusement ses pattes avec une serviette douce et chaude, en tamponnant doucement les coussinets.

Conseil n°9 : Consultez le vétérinaire en cas de symptômes

Bien entendu, il va de soi que si votre chien semble malade, il est important de l’emmener chez le vétérinaire. Nos amis à quatre pattes peuvent se raidir en hiver au point de prendre froid en raison des chutes de température et des fortes variations entre l’intérieur et l’extérieur, mais aussi en raison des vents et des pluies qui refroidissent le corps.

Conseil n°10 : N’abusez pas des bains

Ne multipliez pas les bains pour le chien, et ce, toute l’année. En effet, l’eau et les shampoings ont tendance à exposer la peau en éliminant la barrière naturelle qui se forme à la surface de l’épiderme. En hiver, des bains trop fréquents n’éliminent pas seulement ce fameux sébum protecteur au point de ne plus permettre au chien de se protéger naturellement du froid, mais il faut aussi garder à l’esprit que l’animal a plus de difficulté à se réchauffer après le lavage en raison des températures basses. »

 

- Advertisement -
Article précédentles chats Sphynx : Tout ce que vous devez savoir
Article suivantChien sportif: nourrir un chien pratiquant un sport