- Advertisement -

10 astuces pour bien éduquer un Chat en appartement

Contrairement à certaines croyances répandues, un chat peut parfaitement s’épanouir en appartement. Cette réalité ne s’applique évidemment pas à tous les félins, mais contrairement aux chiens, les chats sont des individus dotés de personnalités distinctes et de préférences propres. Certains rechercheront les plaisirs du grand air, de la liberté extérieure et de la chasse, tandis que d’autres préféreront la chaleur d’un foyer tranquille en votre compagnie. Certaines races de chats sont naturellement enclines à apprécier la vie en intérieur, ce qui les rend tout à fait heureux dans un appartement. Les chats élevés en intérieur dès l’âge de trois mois s’adapteront sans difficulté à cette existence, tandis que d’autres pourraient ressentir le besoin de sortir en grandissant. Bien que certains chats d’extérieur puissent initialement exprimer une réticence à vivre en intérieur du jour au lendemain, d’autres s’y acclimateront sans problème. Chaque chat possède sa propre personnalité unique.

10 astuces pour bien éduquer un Chat en appartement
10 astuces pour bien éduquer un Chat en appartement

Quoi qu’il en soit, que vous viviez en appartement ou dans une maison qui ne permet pas à votre chat d’accéder à l’extérieur, plusieurs raisons peuvent justifier cette décision. Les dangers auxquels un chat d’extérieur est exposé, tels que la circulation, les traumatismes, les chutes, les individus malveillants, les maladies, les blessures et les intoxications, sont les plus couramment évoqués. Des études ont d’ailleurs démontré que la durée de vie moyenne d’un chat d’intérieur est plus élevée que celle d’un chat d’extérieur.

Il est important de se rappeler que même un chat élevé en intérieur a des besoins spécifiques, et il est de votre devoir en tant que propriétaire de les respecter. Élever un chat en appartement et lui assurer un bonheur optimal est tout à fait réalisable, mais cela nécessite de suivre certaines règles pour garantir une cohabitation harmonieuse. Voici donc 10 conseils pour vous aider dans cette démarche.

Conseil n°1 : Offrez-lui un choix d’espaces repos

Votre chat nécessite des espaces dédiés dans son environnement restreint. La structure de son espace est cruciale, car les félins n’apprécient pas le désordre ni le mélange des odeurs. Chaque élément doit avoir sa place, et il est impératif de respecter cette organisation sous peine de causer du stress, de l’inquiétude, voire du mal-être à votre compagnon félin.

Proposez-lui un espace de repos plaisant, chaud, sécurisé et tranquille. Laissez-le choisir l’emplacement qui lui convient le mieux et adaptez-le en conséquence. Les chats apprécient les endroits calmes, à l’abri du bruit, du passage et des courants d’air pour leurs moments de sommeil. En général, ils aiment s’installer dans différents endroits tout au long de la journée, que ce soit un lit, un canapé, un rebord de fenêtre, une étagère ou un coin isolé dans un placard. Veillez à rendre ces espaces variés aussi confortables et agréables que possible.

Conseil n°2 : Distinctez l’espace repas et optez pour une alimentation adaptée

L’espace repas mérite un endroit dédié. Les chats préfèrent manger dans le calme, loin des odeurs de la litière. Aménagez un espace agréable exclusivement réservé à ses gamelles, éloigné du bruit et du passage.

Assurez-vous que votre chat a toujours accès à de l’eau fraîche et proposez-lui une alimentation spécialement conçue pour les chats d’intérieur. Cette alimentation contribue à éliminer naturellement les boules de poils dans l’estomac. De plus, elle est généralement moins calorique, évitant ainsi le risque de surpoids, car les chats d’intérieur ont moins d’activité physique à l’extérieur. Optez toujours pour une alimentation de qualité et laissez votre chat se nourrir à sa convenance tout au long de la journée pour éviter tout stress ou anxiété.

- Advertisement -

N’oubliez pas l’herbe à chat, également appelée cataire. Cette plante aromatique est très appréciée des chats pour ses propriétés euphorisantes. Elle favorise également la régulation naturelle du transit, l’élimination des boules de poils et des vers.

Conseil n°3 : Placez judicieusement l’espace litière

Comme nous, les chats sont pudiques et n’apprécient pas d’être observés lorsqu’ils font leurs besoins. Installez la litière dans un espace isolé du bruit et du passage, et surtout, évitez de la placer près de ses zones de repas et de sommeil. L’odeur pourrait le déranger, risquant ainsi de le dissuader de s’alimenter correctement ou de l’inciter à chercher d’autres endroits pour faire ses besoins. Imaginez manger ou dormir dans vos toilettes…

Assurez-vous de nettoyer régulièrement la litière pour éviter tout incident. Retirez quotidiennement les traces d’urine et les excréments, et lavez le bac une fois par semaine.

Conseil n°4 : Aménagez des cachettes et des postes d’observation en hauteur

Les chats adorent se cacher et observer leur environnement depuis des endroits élevés tout en restant parfaitement tranquilles. Permettez-leur donc d’accéder librement à des espaces en hauteur, comme le dessus des meubles ou les étagères. Créez des espaces dépourvus de bibelots et d’objets fragiles pour qu’ils puissent s’y installer confortablement sans risquer de casser vos biens précieux. Si vous avez la possibilité de mettre en place un petit parcours en hauteur, c’est encore mieux !

Conseil n°5 : Encouragez le jeu !

Les chats adorent jouer, et les chats d’intérieur, ne pouvant pas chasser ni se divertir à l’extérieur, ont besoin de stimulation à l’intérieur de l’appartement. Assurez-vous qu’ils disposent fréquemment de jeux et de jouets, certains pour les occuper seuls et d’autres à partager avec vous. N’hésitez pas à suspendre des petites balles ou des plumes à des meubles, à les laisser s’amuser avec des petits accessoires, etc. Un simple carton peut parfois se transformer en une cabane idéale, offrant des heures de divertissement. Tout ce qui les aide à se dépenser est bienvenu. Variez les jouets pour éviter qu’ils ne s’en lassent trop rapidement.

Cependant, soyez vigilant, certains jeux ne doivent pas être laissés à leur portée en votre absence, car ils pourraient avaler des objets ou se blesser en jouant.

Conseil n°6 : Surveillez leur comportement

Gardez un œil attentif sur le comportement de votre chat pour vous assurer qu’il apprécie la vie en appartement. Si vous remarquez des signes de malpropreté, d’anxiété, d’agressivité ou un changement dans son comportement alimentaire (boulimie ou anorexie), consultez immédiatement un vétérinaire. Un chat qui se promène calmement dans l’appartement avec la queue en l’air est un signe qu’il est heureux et détendu. Assurez-vous de son bien-être en répondant à ses besoins et réagissez rapidement en cas d’anomalie.

Conseil n°7 : Accordez-lui du temps tout en respectant ses besoins

Les chats ont des rituels qui rythment leur journée. Ce sont des animaux organisés qui peuvent facilement se stresser en cas de contrariété ou de changement.

Les chats d’intérieur ont besoin de tranquillité. Lorsqu’ils s’isolent, se lavent, mangent ou dorment, il est impératif de ne pas les déranger. Malgré leur affection pour votre compagnie, les chats ont également besoin de moments en solitaire, loin des autres. La toilette, par exemple, est une activité de détente qui les aide à réguler leur stress. Respectez leur besoin de tranquillité et ne les sollicitez pas dans ces moments-là.

D’un autre côté, soyez présent pour eux. Contrairement à une idée préconçue, les chats n’apprécient pas la solitude sur une long

ue période. Ils ont besoin de savoir que vous êtes là, même s’ils ne sont pas toujours collés à vous. Si vous êtes souvent absent, votre chat pourrait en souffrir. Évitez les absences prolongées, car au-delà de 8 heures, ils s’ennuient et ressentent votre absence.

Les chats ont besoin de moments de tendresse. Laissez-les venir à vous et ne les caressez pas s’ils ne le souhaitent pas. Certains aiment être pris dans les bras, d’autres préfèrent s’installer sur vos genoux, et d’autres se contentent d’une simple caresse tout en restant à proximité. Respectez leurs besoins et leurs envies. Lorsqu’ils recherchent votre contact, offrez-leur votre temps, votre tendresse et votre amour.

Conseil n°8 : Établissez des règles et pensez aux griffoirs

Les chats ont besoin d’user de leurs griffes. En appartement, ils ne peuvent pas les aiguiser naturellement comme le font les chats d’extérieur. Aménagez des griffoirs pour éviter qu’ils ne se tournent vers les canapés ou les tissus d’ameublement. Un tapis épais et robuste, comme un tapis d’entrée, peut également convenir à de nombreux chats qui y voient un terrain de jeu.

Conseil n°9 : N’oubliez pas la vaccination !

Un chat d’appartement doit-il être vacciné, traité contre les parasites et vermifugé ? La réponse est oui. Même si votre chat vit à l’intérieur, vous sortez régulièrement et pouvez ramener des virus félins sur vos chaussures et vos vêtements. Cela vaut également pour les puces et les tiques qui peuvent s’attacher à vous lors de vos promenades. Votre chat peut donc être contaminé indirectement, tomber malade, être infesté de parasites externes ou développer des vers. Il est fortement recommandé de procéder à une vaccination annuelle, incluant un bilan de santé, à une vermifugation tous les 3 à 6 mois, et à un traitement antiparasitaire mensuel. N’oubliez pas de vous laver les mains en rentrant chez vous et de changer de vêtement si vous avez été en contact avec un chat inconnu avant de toucher le vôtre.

Quant à la stérilisation, la décision vous revient. Les chats castrés et les chattes stérilisées ne sont plus soumis aux comportements liés à la reproduction et au marquage urinaire. De plus, ils ont tendance à vieillir en meilleure santé, car les hormones sexuelles contribuent au développement de certaines maladies avec l’âge. Cependant, un chat stérilisé a plus de risques de prendre du poids, ce qui peut être accentué par le fait qu’il vit en intérieur. Vous devrez donc choisir une alimentation de qualité et adaptée aux chats d’intérieur stérilisés si vous optez pour cette solution.

Conseil n°10 : Éliminez les sources de danger

Même si votre chat d’intérieur échappe aux dangers extérieurs, il reste exposé aux risques de votre maison. Soyez vigilant en permanence et vérifiez qu’il ne court aucun danger avant de vous absenter. Soyez attentif à la machine à laver, aux plaques de cuisson, au four resté ouvert, aux tringles à rideaux, aux lattes des canapés et des lits, aux objets susceptibles d’être ingérés, aux fils électriques que certains aiment mordiller, aux ficelles et fils qui pourraient les étrangler, aux objets déchiquetables, aux fenêtres ouvertes et aux balcons, etc.

 

- Advertisement -
Article précédentDinde et Dindon : Les Rois de la Basse-cour
Article suivantLes Missions et les Avantages qu’il Offre un Educateur Canin