- Advertisement -

Quel est le secret derrière l’habitude qu’ont les chiens d’enterrer les os ?

Il arrive fréquemment que les chiens à qui leurs maîtres offrent des os aient tendance à les enterrer dans le jardin. Ce phénomène n’est ni anormal ni préoccupant. Bien que cela puisse altérer légèrement l’esthétique du jardin, il s’agit principalement d’un comportement instinctif hérité de leurs ancêtres canidés sauvages, qui sont les prédécesseurs de nos chiens domestiques. Comment expliquer cette conduite ? Est-il recommandé de laisser son fidèle compagnon agir ainsi ? C’est ce que nous examinerons dans le cadre de cette étude.

chiens d'enterrer leurs os
chiens d’enterrer leurs os

Pourquoi les chiens enterrent-ils leurs os ?

L’acte d’enterrer des os est une pratique courante chez de nombreux chiens, souvent réalisée à l’insu de leurs maîtres. Mais comment expliquer ce comportement, et est-il source d’inquiétude ?

Un comportement naturel et instinctif chez les chiens

Pour comprendre cette propension à enfouir leurs os, il suffit de remonter quelques millénaires en arrière pour explorer la vie des ancêtres de nos chiens domestiques. À cette époque, les chiens sauvages et d’autres espèces animales avaient l’instinct d’enterrer leur nourriture pour assurer leur survie en cas de pénurie de proies. Bien que nos compagnons canins soient aujourd’hui habitués à une alimentation quotidienne, nombreux sont ceux qui ont conservé ce besoin instinctif d’enterrer leurs os, voire d’autres friandises ou jouets. Cela sert souvent à les protéger de potentiels rivaux, voleurs, voire même des mains de leurs propriétaires, susceptibles de retirer tout élément non consommé. Certains chiens, incapables de creuser le sol, adoptent même des méthodes alternatives telles que cacher leurs possessions sous une couverture, un coussin ou tout autre tissu.

Le stress et l’anxiété comme facteurs

Dans certains cas, ce comportement peut émerger subitement, signalant un possible stress. Le chien, angoissé ou craintif, peut chercher à apaiser ses émotions en pratiquant le creusement. Enterrer ses os devient alors un moyen pour l’animal de créer un espace sûr, éloigné de son environnement habituel. Identifier rapidement la source du stress est crucial, car un tel comportement persistant peut conduire à une dépression chez l’animal, soulignant la nécessité de soins appropriés. Redonner au chien un sentiment de sécurité peut souvent entraîner une amélioration significative de son comportement, mettant fin à ses tendances d’enfouissement excessif.

La constitution d’une réserve alimentaire

Outre l’aspect instinctif, enterrer les os permet à nos compagnons canins de constituer une réserve alimentaire, préservant également la fraîcheur des aliments, notamment en période estivale. Les os, riches en nutriments bénéfiques tels que le collagène, les acides aminés, les vitamines A et K2, les omégas 3 et 6, le fer, le calcium, le sélénium, le manganèse, le bore, le phosphore et le magnésium, contribuent à la santé globale du chien. Ces éléments sont favorables au pelage, à la peau, au système digestif, à la détoxification du foie, à la santé des os, des muscles, des articulations, ainsi qu’au bon fonctionnement cardiaque.

Retrouver les os grâce à l’odorat développé du chien

Contrairement aux écureuils, dont la mémoire limitée et l’odorat moins développé entraînent la perte de nombreux glands enterrés, les chiens, dotés d’un odorat extrêmement puissant, peuvent rapidement retrouver les os qu’ils ont enfouis. Leur capacité à identifier et à distinguer plusieurs odeurs facilite cette tâche, même si les os ne sont pas enterrés en profondeur.

Doit-on permettre à son chien d’enterrer ses os ?

C’est une question délicate. En abordant d’abord la question des os eux-mêmes, il est essentiel de reconnaître que tous les os ne conviennent pas aux chiens et peuvent présenter des dangers potentiels.

- Advertisement -

Les os : des aliments potentiellement risqués

Bien que l’os soit souvent associé à l’image emblématique du chien, il n’est pas un aliment idéal. Certains os, tels que ceux de poulet ou de lapin, se cassent facilement en petits morceaux, pouvant causer des blessures aux dents, à la langue, à l’œsophage, à la trachée, à l’estomac ou aux intestins du chien. Des os plus gros, tels que ceux de bœuf, sont moins friables mais ne sont pas exempts de risques, comme les éclats qui peuvent blesser le chien lorsqu’il les ronge. La prudence est donc toujours de mise.

En fin de compte, faut-il laisser son chien enterrer ses os ?

Est-il nécessaire d’empêcher son chien d’enterrer ses os ?

Tous les chiens ne manifestent pas le besoin d’enterrer leurs os, bien que cela demeure une tendance répandue. Certaines races, notamment les chiens de chasse, sont connues pour être particulièrement enclines à cette pratique. Les chiens de terrier, en particulier, ont une propension marquée à enterrer leurs os et d’autres proies.

Alors, faut-il intervenir et empêcher son fidèle compagnon de céder à cette inclination ? Bien que la vue d’une partie de votre jardin retournée puisse être déplaisante, il est recommandé de ne pas interdire à un chien d’enterrer ses os. Cela découle essentiellement d’un héritage ancestral, une caractéristique naturelle de nos compagnons canins qu’il est inutile de combattre au risque de devenir exaspérant. La répression de ce besoin est vaine, car il est ancré dans la nature profonde de nos amis à quatre pattes. Les punir pour de tels comportements est déconseillé, car l’animal ne pourra pas comprendre la raison de la sanction, considérant ces actions comme des comportements naturels.

Il est préférable de laisser le chien suivre son instinct, tant qu’il ne cause de tort à personne et ne se met pas en danger. Cependant, pour atténuer cette propension à enterrer, voici quelques astuces à envisager.

  • Évitez de donner un os à votre chien immédiatement après son repas, car son estomac plein le poussera naturellement à vouloir l’enterrer pour plus tard.
  • Réservez un petit espace de votre jardin spécialement pour votre animal et encouragez-le à y enfouir ses os afin de prévenir les dommages à votre pelouse. Cet espace lui est dédié, permettez-lui d’y exprimer ses instincts.
  • Limitez le nombre de jouets disponibles pour éviter que votre chien ne développe une habitude de collection. Faites-les tourner de manière à ce qu’il puisse jouer avec chacun à tour de rôle, sans les accumuler.
  • Si votre compagnon à quatre pattes enterrait non seulement des os mais aussi des objets qui vous appartiennent, cela pourrait être un signe de malaise. Accordez-lui davantage de temps, de promenades et d’affection, ce qui devrait atténuer ce comportement. En cas de persistance, consultez un vétérinaire pour des conseils professionnels.
- Advertisement -
Article précédentDécouvrir la Race de Hamster Sibérien
Article suivantLe stress canin : Déceler ses manifestations et y remédier