- Advertisement -

Punir votre chat : intelligemment et efficacement, On entend souvent dire qu’un chat ne s’éduque pas… Cependant, lorsqu’il dépasse les limites, il peut être nécessaire de le réprimander afin qu’il ne recommence pas. Comment réagir lorsque vous découvrez que votre chat a fait une erreur, ou lorsque vous le surprenez en train de faire quelque chose de mal ? Est-il utile de le punir, et comment le faire ?

La punition par la violence est bien sûr totalement interdite, d’autant plus qu’elle n’apportera rien à votre animal en termes d’éducation. Pour réprimander un chat de manière efficace, il faut être plus malin que lui ! Voici quelques conseils sur les bons réflexes à adopter.

Faut-il punir votre chat ?

Si le mot « punition » a une connotation négative, les réprimandes sont néanmoins parfois nécessaires. Le chat peut apprendre par imitation, comme il le fait avec sa mère, ce sont donc avant tout les récompenses qui permettront d’avancer dans son éducation. Avant de punir un chat pour ses mauvais comportements, encouragez d’abord les bons, et cela devrait commencer tôt. Par exemple, lorsque le chaton est dans sa litière, n’hésitez pas à le caresser et à le féliciter pour lui montrer qu’il a bien fait.

Lorsqu’il se trouve ailleurs dans la maison, commencez par vous demander pourquoi. Un chat n’est pas sale par plaisir et a toujours une raison de ne pas utiliser sa litière, notamment si celle-ci est trop sale ou placée à un endroit inadapté. En revanche, pour de grosses bêtises comme le vol, il faut trouver un moyen de lui faire comprendre que vous n’appréciez pas son attitude et adopter des stratégies et des comportements pour le dissuader.

Ne jamais frapper ni crier

La subtilité est nécessaire pour punir un chat sans le traumatiser. Vous ne devez jamais punir votre chat par un contact direct, surtout pas avec votre main. Crier fort après lui ne sera pas non plus efficace, car il ne comprendra pas cette attitude agressive et ne fera pas le lien avec ses actions. Élever la voix est souvent suffisant pour interrompre une bêtise. Gardez à l’esprit qu’un chat n’agit jamais par mauvaises intentions et considère comme normales les actions que vous jugez interdites.

En revanche, une erreur courante commise avec les chatons est de les habituer à jouer avec leurs mains : en faisant cela, vous leur donnez la permission de mordre et de griffer. Les mains doivent être associées à la douceur, à l’autorité bienveillante et légitime, pas à un objet de lutte ou de jeu. Si vous voulez jouer avec lui, utilisez des jouets tels qu’une ficelle, un bouchon ou une boule de papier…

Comment réprimander votre chat ?

Le mettre dans une situation inconfortable ou le faire peur brièvement sont les meilleures options pour punir un chat. Si vous le surprenez en train de faire une bêtise, il est tout à fait possible de réprimander fermement votre chat avec un « NON » en élevant la voix. Un autre élément crucial est que les punitions doivent absolument être données au bon moment : quelques minutes plus tard, il aura déjà oublié et sera incapable de faire le lien entre la réprimande et ce qu’il a fait. Ainsi, lorsque votre chat a fait pipi quelque part, il est totalement inutile de lui mettre le nez dedans pour le punir, car l’action est déjà passée. La seule façon de le punir efficacement est de le surprendre en flagrant délit, même si cela signifie se cacher et le surprendre au moment du comportement indésirable, si possible dans les premières secondes.

Parmi les punitions efficaces, vous pouvez claquer des mains ou l’effrayer avec un « Pschhh ! ».

- Advertisement -
Punir votre chat
Punir votre chat

Quelques idées de punition

Il est facile de faire peur à un chat avec du bruit : en froissant un sac en plastique, en claquant un torchon, en applaudissant, etc. Il est également possible de jeter un objet non dangereux, comme une petite balle, et accompagner cela d’un « NON » ou d’un « Pschitt ! ». Une autre option efficace est la technique du jet d’eau ou du jet d’air, en utilisant un pistolet à eau ou une pompe à vélo. À chaque fois que vous surprenez votre chat en train de faire une bêtise, renouvelez la punition et vous verrez qu’il reconnaîtra rapidement l’objet utilisé et s’enfuira ! Pour plus d’efficacité, assurez-vous de le surprendre et de « surgir » pour renforcer la réprimande. Soyez cohérent et attendez que la répétition fasse effet. Et si le dommage est déjà fait,

Méthodes dissuasives

Punir votre chat
Punir votre chat

Comme mentionné précédemment, punir après coup n’aura aucun effet sur votre chat. C’est donc en utilisant des méthodes dissuasives en amont que vous pourrez résoudre le problème à long terme. Les répulsifs faits maison pour chats, à base de vinaigre, de citron ou d’huiles essentielles, préserveront votre intérieur sans avoir recours à la punition. De même, si votre chat est un voleur, la meilleure façon de faire face est de ne laisser aucune nourriture à sa disposition. S’il ouvre les placards, trouvez un moyen de bloquer les portes, etc. Vous pouvez également l’empêcher de monter sur la table en le faisant descendre à chaque fois, avec un geste calme mais ferme, jusqu’à ce qu’il se fatigue.

- Advertisement -
Article précédentMon chat a des puces : pourquoi et comment débarrasser?
Article suivantLa reproduction du chinchilla : Cycle de vie et élevage