- Advertisement -

Précautions pour changer l’alimentation des chats

La nécessité de changer l’alimentation d’un chat se manifeste souvent à mesure qu’il grandit et vieillit. Il peut également être nécessaire d’ajuster la composition de sa nourriture en cas de maladie prolongée, de période de convalescence ou pendant votre absence.

Précautions pour changer l'alimentation des chats
Précautions pour changer l’alimentation des chats

Cependant, afin de garantir le bien-être du système digestif de votre félin, ainsi que sa santé globale, il est important de prendre diverses précautions pour assurer une transition réussie.

Quelles sont les raisons qui motivent le changement du régime alimentaire de votre chat?

Les options pour nourrir votre félin, que ce soit avec de la nourriture humide, des croquettes, des pâtées maison, des rations ménagères ou du BARF, sont diverses en termes de saveurs et de variétés. Dès le sevrage, il est essentiel de choisir une alimentation adaptée à sa croissance. L’âge du chat, son état de santé, et ses préférences culinaires influent souvent sur le type de nourriture que nous lui proposons. Cependant, la décision d’opter pour des repas de qualité, un ajustement de sa condition physique, ou la présence d’une maladie peuvent nécessiter une modification du contenu de son assiette.

Lors du sevrage du chaton

Au moment où le chaton atteint l’âge approprié pour faire la transition du lait maternel à une alimentation solide, l’éleveur fait le choix entre la nourriture humide, les croquettes, la ration ménagère ou le BARF pour son futur régime alimentaire. La plupart des professionnels de l’élevage ou des refuges vous consulteront sur le type de régime que vous préférez pour votre chaton afin de préparer son appareil digestif à cette transition.

Le saviez-vous ? Pendant ses quatre premiers mois, le chaton développe 75 % de son poids adulte. Dès la quatrième semaine, vous pouvez introduire quelques croquettes humidifiées dans la portion quotidienne de lait fourni par sa mère. Cela permettra à votre chaton de développer sa musculature, ses os, le renouvellement de ses tissus et sa croissance, sans risque de carence.

En savoir plus sur le sevrage des chatons: Guide complet pour le sevrage du chaton

Après une stérilisation

La prise de poids consécutive à la castration d’un chat ou à la stérilisation d’une chatte peut engendrer divers problèmes de santé tels que le diabète, des maladies cardiovasculaires, de l’arthrose, ou des troubles cutanés. Il est fortement recommandé d’opter pour une transition en douceur de son régime alimentaire vers une nourriture spécialement adaptée dans de tels cas.

- Advertisement -

Article détaillé: Le nouveau régime alimentaire pour une chat stérilisé!

À la suite d’une maladie

Nos animaux de compagnie, tout comme nous, peuvent être affectés par des maladies chroniques. Afin de leur assurer une vie plus longue et de meilleure qualité, il devient impératif d’apporter des modifications au choix alimentaire. Cela est particulièrement crucial dans le cas de maladies rénales, de diabète, de calculs vésicaux, ou de troubles des voies urinaires.

Dans le but de lui assurer une alimentation nutritive de qualité adaptée à ses préférences et à son stade de vie

Si votre chat refuse sa nourriture habituelle et que la visite chez le vétérinaire confirme l’absence de tout problème de santé lié à son désintérêt pour sa gamelle, vous pourriez envisager différentes options. Que vous souhaitiez éliminer les croquettes de son régime au profit de portions faites maison ou du régime BARF, ou que vous cherchiez à ajuster la nourriture de votre chat vieillissant en fonction de son âge, diverses motivations peuvent vous conduire à modifier son régime alimentaire. Comme dans toutes les situations précédemment évoquées, il est essentiel d’opter pour une transition en douceur, bénéfique tant pour le bonheur de votre compagnon félin que pour le vôtre.

Pourquoi opter pour une transition progressive lors du changement de l’alimentation de son chat?

Contrairement à notre physiologie humaine, un chat ne peut pas ajuster son régime alimentaire du jour au lendemain. Son microbiote intestinal, également appelé flore intestinale, est aussi complexe que le nôtre, mais il supporte moins bien les changements soudains. Sans précaution, votre animal pourrait souffrir de :

  • Diarrhées
  • Vomissements
  • Refus de s’alimenter

Le microbiote s’adapte aux aliments que votre chat consomme régulièrement, et la flore intestinale sécrète des enzymes spécifiques en fonction des menus quotidiens que vous lui fournissez.

Grâce à son odorat très développé, votre chat peut détecter rapidement tout aliment inhabituel versé dans sa gamelle. Nos charmants félins sont réputés pour être néophobiques, c’est-à-dire qu’ils considèrent souvent toute nouveauté comme une source de stress plutôt que de curiosité, même en ce qui concerne la nourriture. Un changement brusque dans leurs habitudes peut entraîner un rejet pur et simple de la nourriture proposée, même si elle est délicieuse et bénéfique pour leur santé. Contrairement aux chiens qui apprécient généralement de nouvelles saveurs, les chats sont plus méfiants. Si vous envisagez de lui offrir son aliment préféré avec une variante de parfum, assurez-vous également de le faire de manière progressive, petit à petit.

Les étapes d’une transition alimentaire réussie pour votre chat

Bien que certains de nos chats soient de véritables gourmands, il est toujours recommandé de privilégier la mise à disposition de plusieurs repas par jour, mais en petites quantités. Leur estomac fragile et de petite taille nécessite au moins 10 à 16 repas par jour. Il sera d’autant plus facile de réussir un changement d’alimentation de qualité sans rencontrer de problèmes en suivant ces conseils. Si vous devez vous absenter pour une hospitalisation ou partir pendant plusieurs jours et que vous souhaitez faciliter les soins de la personne à qui vous confierez votre chat, il est essentiel de prendre le temps nécessaire en amont pour effectuer cette transition en douceur.

Modifier l’alimentation de votre compagnon à quatre pattes de manière sécurisée en 5 étapes

Le processus de transition alimentaire pour votre animal de compagnie devrait s’étendre sur une période d’au moins 2 semaines afin de préparer son microbiote. Pendant cette période, augmentez progressivement la quantité du nouvel aliment tout en réduisant la part de ses croquettes ou de sa pâtée habituelle selon les étapes suivantes :

  1. Les 4 à 7 premiers jours : Mélangez 25 % du nouvel aliment choisi avec sa ration alimentaire habituelle. Veillez à ne lui donner que 75 % de sa nourriture préférée. Prolongez cette étape si nécessaire.
  2. Après la première phase, pendant les 4 à 7 jours suivants : Mélangez 50 % de chaque aliment.
  3. À la fin de la troisième phase : Donnez à votre félin 75 % de son nouvel aliment et seulement 25 % de sa ration habituelle.
  4. Si toutes les étapes se déroulent sans problème, vous pourrez passer à une alimentation à 100 %. Ajustez les portions si la nouvelle nourriture est plus riche ou plus maigre pour éviter tout déséquilibre nutritionnel.
  5. Pensez à réchauffer légèrement la nourriture lorsque cela est possible, car les arômes plus prononcés seront plus attrayants pour votre chat. Cela intensifiera également la saveur, ce qui plaira aux papilles de votre félin.

Quelques conseils supplémentaires pour un changement d’alimentation sans stress

Pour faciliter la transition alimentaire, certaines astuces peuvent être utiles en fonction des réactions de chaque chat. Si vous observez une certaine réticence de la part de votre chat face au changement, vous pouvez ajouter quelques gouttes d’huile de foie de saumon ou de morue pour le séduire. Cependant, cette friandise, même appréciée par la plupart des chats, devra également être éliminée progressivement.

Pensez à inclure des probiotiques tout au long de la transition pour soutenir la santé de son microbiote et favoriser la réussite de ce changement alimentaire.

En outre, surveillez attentivement l’état de santé de votre chat tout au long de ces étapes. Observez ses selles si possible, ainsi que son poids. En cas de selles molles ou de diarrhées, arrêtez et revenez à l’étape précédente. Si le problème persiste, retournez à son alimentation précédente. Il est important de noter que des troubles digestifs peuvent entraîner une déshydratation chez votre chat, ainsi qu’un problème de dénutrition. Par conséquent, il est fortement déconseillé de changer la nourriture d’une chatte gestante.

Si vous envisagez de fournir à votre félin une alimentation adaptée à son régime carnivore, un protocole plus strict doit être suivi afin de lui offrir tous les bienfaits de la ration ménagère ou du régime BARF.

Quelles précautions supplémentaires prendre lors d’un changement vers une alimentation en ration ménagère?

Quelle que soit la raison qui vous pousse à ajuster l’alimentation de votre chat, il est recommandé de consulter votre vétérinaire pour obtenir des conseils adaptés. L’analyse de cet expert en santé animale vous permettra de formuler et doser correctement la nourriture de votre compagnon.

Lors d’une transition des pâtées ou des croquettes vers une alimentation faite maison, les étapes différeront légèrement. Il est recommandé de prévoir au moins 3 semaines, et il est préférable de prolonger cette période de transition pour donner toutes les chances à votre chat et à son microbiote de bien assimiler les nouveaux aliments. Chaque élément de sa nouvelle alimentation devrait être introduit un par un sur une période de 5 jours. Il est essentiel d’attendre le 6e jour avant d’ajouter tout nouvel aliment. Pendant toute la période de transition, proposez à votre animal la même viande. Ensuite, vous pourrez progressivement intégrer d’autres types de viandes à son régime, mais toujours de manière séparée et graduelle.

Le saviez-vous ? Assurez-vous de maintenir une petite quantité de croquettes à la disposition de votre chat dans une gamelle pendant les étapes de transition. Si elles sont consommées tout au long de la journée et de la nuit, leur absence pourrait causer du stress à votre animal et compromettre vos efforts pour lui fournir une alimentation faite maison de qualité.

Comment procéder au changement d’alimentation de votre chat vers le BARF en toute sécurité?

Contrairement à la transition vers une ration ménagère, si vous souhaitez introduire une alimentation exclusivement crue pour votre chat, l’arrêt des croquettes devra se faire brusquement. En effet, les préparations industrielles présentent des différences substantielles par rapport à la viande crue, et leur mélange pourrait représenter un risque pour votre chat. Les temps de digestion et surtout l’acidité des sucs gastriques impliqués dans leur digestion diffèrent. Si vous envisagez de changer l’alimentation habituelle de votre chat vers le BARF, il est recommandé de consulter votre vétérinaire pour mettre en place en toute sécurité les différentes étapes.

Pour effectuer la transition vers une alimentation à base de viande crue sans risques pour votre chat, le processus devrait s’étaler sur un mois minimum. Cependant, les professionnels recommandent de prolonger au-delà d’un mois pour optimiser le processus de digestion et offrir à votre animal de compagnie tous les bienfaits du BARF. Pour atténuer le stress lié à l’absence de nourriture disponible, congelez chaque portion de viande. Vous alimenterez votre chat six fois par jour avec ces préparations.

Pour réussir la transition vers le régime « os et aliments crus », il est conseillé de :

  • Commencer par de la chair de volaille que vous mélangerez à de l’huile animale.
  • Proposer chaque viande séparément sur une période d’une à deux semaines.
  • Introduire les os dans sa gamelle de la même manière que la viande.

Étant donné que nos chats ne consomment généralement pas de viande faisandée, il est préférable de leur fournir de la chair fraîche à température ambiante. Cependant, si votre chat est habitué aux aliments secs, il peut être judicieux de cuire légèrement la viande ou de procéder à une transition préalable par la nourriture humide.

Il existe de nombreuses raisons de modifier le régime alimentaire de nos animaux de compagnie, y compris nos chats. Quelle que soit la raison, il est essentiel de s’appuyer sur les conseils de votre vétérinaire pour offrir une alimentation adaptée à votre félin.

- Advertisement -
Article précédentComment nourrir les poissons pendant un voyage ?
Article suivantLa Coprophagie ! Pourquoi les chiens mangent-ils leurs crottes ?