- Advertisement -

Nos conseils pour accueillir un chiot à la maison,

L’arrivée d’un chiot à la maison est toujours un moment d’excitation majeure pour l’ensemble de la famille. Il est impératif que toutes les conditions soient réunies afin que le premier jour se déroule de la meilleure manière possible, car le premier contact du chiot avec ses propriétaires et sa nouvelle maison ne doit pas être pris à la légère.

Il est donc essentiel de « calmer les ardeurs » des membres du foyer, en particulier les enfants, afin d’offrir à votre nouveau petit compagnon un accueil paisible et rassurant. Il est également important de sécuriser son environnement et de préparer toutes ses affaires à l’avance, y compris ses gamelles, son panier et ses jouets. Voici quelques conseils pour assurer le succès de sa première journée et de sa première nuit, garantissant ainsi une intégration en douceur dans sa nouvelle maison.

Préparer l’arrivée du chiot

Ce moment revêt une grande importance, car il influencera la qualité de l’adaptation du chiot à sa nouvelle vie et la durée de cette transition. Il est crucial de trouver le juste équilibre entre l’affection et la joie, tout en évitant de submerger le jeune animal d’informations ou de comportements stressants, étant donné qu’il sera naturellement désorienté lors de son arrivée…

En préparation, assurez-vous de créer un espace confortable pour votre chiot, où il pourra se reposer tout en observant la vie quotidienne de la maison. Évitez d’inviter des amis ou des membres de la famille en dehors du cercle familial restreint, afin de ne pas l’intimider. Parlez à vos enfants pour qu’ils évitent les gestes brusques, les cris de surprise, ou tout comportement excessif envers le chiot.

Si possible, placez un doudou familier du chien dans son panier, ou un objet qu’il pourra s’approprier dès le premier jour. Un peu plus loin, assurez-vous qu’il ait accès à un grand bol d’eau fraîche à proximité de l’endroit où il sera nourri. Enfin, prenez des mesures pour sécuriser la maison : cachez les câbles électriques pour éviter qu’il ne les mâchouille, et éloignez les produits d’entretien, les outils de jardinage, et les plantes qui pourraient être à sa portée.

Si votre maison a plusieurs étages, envisagez d’installer une barrière pour empêcher le chiot de se précipiter dans l’escalier, ce qui vous permettra de le surveiller plus facilement. Il n’est pas nécessaire que le chiot explore immédiatement l’ensemble de la maison.

Nos conseils pour accueillir un chiot à la maison
Nos conseils pour accueillir un chiot à la maison

Préparation de l’accueil du chiot:

Matériel et accessoires indispensables

Le choix du panier est une étape fondamentale lors de la préparation pour l’arrivée de votre petit compagnon à quatre pattes. Optez pour un modèle adapté à sa taille actuelle tout en envisageant sa taille adulte, si vous ne souhaitez pas en changer plusieurs fois. Évitez les paniers en osier qui pourraient être détruits, préférez plutôt un couchage en matière synthétique, facile à nettoyer. Choisissez un modèle avec des bords assez élevés pour que votre chiot se sente en sécurité, et ajoutez des coussins ou une couverture supplémentaire pour plus de confort, compte tenu de sa petite taille.

- Advertisement -

L’acquisition d’une gamelle appropriée est également primordiale. Évitez de lui donner à manger dans une assiette plate. Vous pouvez utiliser un saladier en plastique en dernier recours, mais ils ont tendance à être légers, ce qui peut entraîner le chiot à le déplacer dans toute la maison et à le grignoter. Privilégiez plutôt une gamelle en inox ou en céramique incassable. Assurez-vous qu’elle soit assez étroite si votre chiot a de grandes oreilles pour éviter qu’elles ne trempent dedans.

Bien entendu, prévoyez une deuxième gamelle pour l’eau, de préférence avec un dessous antidérapant pour éviter qu’elle ne glisse sur le sol, et suffisamment lourde pour ne pas être renversée. De plus, procurez-vous un ou deux jouets à mordiller spécialement conçus pour les chiots, afin qu’il puisse satisfaire son besoin de mâcher. Il est important que ces jouets soient adaptés à sa croissance, veillez donc à ne pas lui donner n’importe quel objet à ronger.

Enfin, bien que vous ne puissiez pas encore le sortir, munissez-vous d’un collier ajustable en nylon. De cette manière, vous pouvez habituer votre chiot à le porter à la maison, même s’il n’est pas nécessaire de le laisser en permanence.

L’installation du chiot

Pour assurer une transition en douceur, choisissez une période où vous serez disponible à la maison, comme un week-end ou pendant les vacances. Le chiot sera déjà anxieux à cause de la séparation d’avec sa mère et sa fratrie, alors se retrouver seul ou presque dans un endroit inconnu ne serait pas rassurant pour lui. Votre disponibilité est essentielle pour lui accorder l’attention dont il a besoin.

Après avoir préparé ses affaires, créez une atmosphère calme et sereine à la maison, en évitant les bruits discordants tels que les appareils électriques ou la musique forte. Placez un jouet à mordiller dans son panier pour le divertir et le détendre, et assurez-vous de ranger vos chaussures hors de sa portée !

Une fois tout prêt, invitez le chiot à entrer dans la maison. Laissez-le explorer à son propre rythme son nouvel environnement, en lui montrant son panier et ses jouets. Faites venir les membres de la famille un par un pour qu’ils le saluent doucement en lui présentant le dos de la main, en le laissant renifler sans insister s’il se sent intimidé. Ensuite, il est essentiel de lui accorder un peu de temps tranquille. Montrez que vous êtes présents, mais pas en permanence, et ne le sollicitez pas tous en même temps !

La première nuit du chiot :

Il est probable que le chiot pleure lors des premières nuits, à moins que vous n’ayez placé son panier dans votre chambre, ce qui est cependant déconseillé, car il s’habituerait à cet emplacement et ne comprendrait pas pourquoi il devrait changer plus tard. Il faudra donc faire preuve de persévérance, même si cela peut être agaçant et émouvant.

Restez ferme sur cette question et évitez d’aller le voir, car il pourrait alors s’habituer à l’idée que vous réagissez chaque fois qu’il pleure. Il est probable qu’il se réveille plusieurs fois et recommence à gémir, mais il finira par se lasser si vous ne répondez pas.

Progressivement, il s’habituera à cette nouvelle situation, et les choses s’amélioreront. Lorsqu’il a été sage, n’oubliez pas de le féliciter chaleureusement le matin. Cependant, s’il a pleuré toute la nuit, il est préférable de l’ignorer pendant quelques minutes. Inutile de le réprimander, il doit comprendre par lui-même la bonne attitude à adopter. Vous pourrez ensuite passer aux premières étapes de son éducation et à ses premiers soins !

- Advertisement -
Article précédentAlimentation d’un chat est-elle affectée par les changements de saisons ?
Article suivantLe Ragdoll : Le Compagnon Idéal pour Votre Maison