- Advertisement -

Naissance du chat et naissance des chatons

L’excitation monte à mesure que votre chatonne se prépare à donner naissance à une portée de chatons. L’idée de voir de petits minois pelucheux dans votre maison est à la fois excitante et intimidante. Vous vous demandez peut-être comment se passera l’accouchement, si tout se déroulera sans accroc et comment vous pouvez vous assurer que votre chatonne et ses futurs chatons seront dans les meilleures conditions. Ne vous inquiétez pas, nous sommes là pour vous guider à travers cette période passionnante et vous fournir des conseils précieux pour préparer au mieux la naissance des chatons.

Comment prédire la date de la naissance ?

La prédiction de la date de naissance des chatons est une étape cruciale pour assurer leur bien-être et leur sécurité. En règle générale, la gestation chez les chattes dure entre 60 et 70 jours à partir de la date de l’accouplement. Cependant, il est essentiel de noter que chaque chatte est unique, et la durée exacte de la gestation peut varier légèrement d’un individu à l’autre.

Lorsque votre chatte atteint environ 65 jours de gestation, il est temps de commencer à être attentif aux signes annonciateurs de l’imminence de la mise bas. Si vous ne remarquez aucun signe de début de travail à ce stade, il est recommandé de consulter votre vétérinaire pour vérifier que tout se déroule normalement.

Quelques jours avant la mise bas, votre chatte commencera à manifester des comportements caractéristiques. Elle peut chercher à s’isoler dans un endroit calme et sécurisé, loin du bruit et de l’agitation de la maison. Il est également courant de constater une diminution de son appétit pendant cette période, ainsi qu’une augmentation de son agitation.

Environ un à deux jours avant la mise bas, les signes précurseurs de la naissance deviennent plus évidents. Votre chatte peut commencer à avoir des contractions, et vous pourrez la voir préparer son « nid » pour accueillir les chatons à venir. Il est recommandé de fournir à votre chatte une caisse de mise bas confortable, placée dans un endroit tranquille et sûr, où elle pourra se sentir à l’aise pour mettre bas.

Lorsque les contractions deviennent plus intenses et plus rapprochées, vous pourriez remarquer des changements physiologiques chez votre chatte, tels qu’une accélération de la respiration, une dilatation des pupilles et un ronronnement plus fréquent. Cependant, si votre chatte présente un comportement anormal ou semble agitée sans se calmer à mesure que la mise bas approche, cela peut être un signe de complication et nécessite une attention particulière de votre part et éventuellement une intervention vétérinaire.

En résumé, en observant attentivement les signes physiques et comportementaux de votre chatte, vous pourrez anticiper au mieux la date de la mise bas et vous assurer que tout se déroule dans les meilleures conditions pour elle et ses chatons à venir.

- Advertisement -

Préparer la caisse de mise bas

Pour que votre chatte se sente à l’aise pendant la mise bas, il est conseillé de préparer une caisse prévue à cet effet, en utilisant une boîte en carton dans laquelle vous placerez des morceaux de journal recouverts d’un chiffon. La caisse de mise bas doit être suffisamment grande pour que la mère puisse s’allonger complètement pour allaiter ses chatons.

Il est préférable de prévoir un couvercle pour cette boîte, afin de maintenir les chatons au chaud et que la chatte s’y sente en sécurité. Percez un trou suffisamment grand dans un côté de la boîte pour qu’elle puisse facilement y entrer et en sortir, et installez la caisse dans un endroit calme, à l’abri des courants d’air.

Normalement, si l’endroit est bien choisi et la boîte confortable, la future mère n’aura aucun mal à en faire son propre lieu et s’y installera au moment opportun. Il est alors nécessaire d’être aussi discret que possible car les chats aiment avoir de l’intimité et de la tranquillité lors de la mise bas. En revanche, si elle vous semble avoir besoin d’affection, ce qui peut arriver chez certaines personnes, vous pouvez rester avec elle pour la rassurer.

Mise bas de la chatte et mise bas des chatons : explications

Procédure de mise bas chez le chat

La mise bas chez le chat est un processus naturel complexe, mais en comprenant les différentes phases, on peut mieux soutenir la chatte pendant cet événement crucial. Voici un aperçu détaillé de la procédure de mise bas chez les chats :

Phase de pré-travail:

  • Avant le début du travail, la chatte peut devenir agitée, chercher un endroit isolé et se montrer moins intéressée par la nourriture.
  • Cette phase peut durer plusieurs heures, pendant lesquelles la chatte peut montrer des signes de nervosité, comme des miaulements fréquents ou des léchages excessifs.

Phase de travail:

  • Le travail commence par l’ouverture du col de l’utérus, permettant aux chatons de passer à travers le canal de naissance.
  • Les contractions utérines deviennent plus fréquentes et plus intenses à mesure que le travail progresse, aidant à pousser les chatons vers le bas.
  • Les premières eaux, constituées de liquide amniotique, peuvent être libérées à ce stade, annonçant le début imminent de la naissance des chatons.

Phase d’expulsion des chatons:

  • Une fois que le col de l’utérus est suffisamment dilaté, les chatons commencent à être expulsés un par un.
  • La chatte peut adopter différentes positions pendant l’expulsion, telles que se mettre en position accroupie ou se coucher sur le côté.
  • Chaque chaton est généralement enveloppé dans une membrane amniotique, que la chatte peut rompre en la mordillant ou en la léchant pour libérer le chaton.

Phase d’expulsion des placentas:

  • Après la naissance de chaque chaton, la chatte expulse également le placenta correspondant.
  • Dans certains cas, les placentas peuvent être évacués un par un entre les naissances des chatons.
  • Les placentas sont importants car ils fournissent des nutriments essentiels aux chatons pendant la gestation, et leur expulsion aide à prévenir les infections utérines.

Soins post-partum:

  • Une fois tous les chatons nés et les placentas expulsés, la chatte commence à nettoyer ses chatons en les léchant pour stimuler leur respiration et les sécher.
  • Elle peut également manger les placentas pour récupérer des nutriments perdus pendant la mise bas.
  • Il est important de surveiller attentivement la chatte et les chatons pendant les premières heures suivant la naissance pour détecter tout problème éventuel et fournir une assistance si nécessaire.

En comprenant ces différentes phases de la mise bas, les propriétaires de chats peuvent mieux anticiper les besoins de leur animal et lui offrir le soutien nécessaire pour traverser cet événement avec succès.

En général

Au cours de cette deuxième phase, la mère se calme et commence à lécher sa vulve : elle est prête à expulser les petits. Ces derniers peuvent sortir par la tête ou par le bassin en premier, toute autre posture étant anormale et risquant de provoquer des complications. Si vous constatez que votre chatte essaie d’expulser et qu’aucun chaton ne sort malgré l’intensité des contractions abdominales, un fœtus est probablement bloqué. Au-delà d’une heure de contractions sans expulsion d’un chaton, appelez immédiatement le vétérinaire.

Sachez cependant que la durée de la mise bas peut être variable, les chatons sortant généralement avec un écart de dix minutes à une heure. Ne soyez donc pas trop alarmé. À l’expulsion, les bébés peuvent être entourés de leur poche fœtale, mais ils peuvent aussi naître nus ou attachés par le cordon ombilical, sans poche. La mère sait alors ce qu’elle doit faire : si le bébé est encore dans sa poche, elle déchirera la membrane et la léchera pour stimuler sa respiration. Si elle ne le fait pas, vous devrez le faire rapidement pour qu’il n’étouffe pas, et le frotter avec une serviette s’il ne respire pas.

Lorsque le travail semble terminé, il est essentiel de compter les placentas une fois expulsés, pour vous assurer qu’aucun chaton n’est resté bloqué. Au cours de cette troisième et dernière phase, la mère expulsera puis mangera tous les appendices fœtaux : les placentas, les poches et les cordons ombilicaux. Enfin, elle devrait se détendre et commencer à allaiter les chatons.

Quelques jours après la naissance des chatons

Après la naissance des chatons, il est crucial de surveiller de près la santé de la mère et des nouveau-nés. Les écoulements post-partum chez la chatte, généralement de couleur rouge à brunâtre, sont un phénomène normal et naturel. Ces écoulements, appelés lochies, sont composés de débris utérins et de sang, et ils peuvent persister pendant deux à trois semaines après la mise bas. Pendant cette période, il est essentiel de maintenir une observation attentive de la chatte pour détecter tout signe de complication.

Cependant, tout écoulement présentant une couleur ou une odeur anormale peut indiquer une infection utérine, également appelée métrite. Les signes d’une métrite comprennent souvent des écoulements malodorants, jaunâtres ou verdâtres, accompagnés d’une baisse persistante de la forme et de l’appétit chez la chatte. En cas de suspicion d’une infection, il est impératif de consulter immédiatement un vétérinaire pour un diagnostic précis et un traitement approprié.

En plus de surveiller les écoulements post-partum, il est important de s’assurer que la chatte récupère adéquatement après l’accouchement. Assurez-vous qu’elle reçoit une alimentation nutritive et adaptée à ses besoins post-partum, et qu’elle dispose d’un environnement calme et confortable pour se reposer et prendre soin de ses chatons. En cas de préoccupation concernant la santé de la mère ou des chatons, il est toujours recommandé de consulter un professionnel vétérinaire pour obtenir des conseils et des soins appropriés.

L’alimentation

Pendant la phase de lactation, l’alimentation de la chatte joue un rôle crucial dans sa santé et dans le développement optimal de ses chatons. Voici quelques conseils pour adapter l’alimentation de la chatte pendant cette période :

Augmentation de l’appétit:

  • Pendant la lactation, la chatte aura un appétit considérablement augmenté pour répondre aux besoins énergétiques accrus liés à la production de lait.
  • Assurez-vous de fournir à la chatte une alimentation hautement nutritive et énergétique pour soutenir à la fois sa propre santé et la croissance des chatons.

Alimentation adaptée:

  • Optez pour des aliments spécialement formulés pour les chattes allaitantes. Ces aliments sont riches en calories, en protéines et en matières grasses pour répondre aux besoins énergétiques élevés de la mère.
  • Les croquettes vétérinaires pour la lactation sont une option recommandée car elles sont spécialement conçues pour fournir les nutriments essentiels nécessaires à la mère et à ses chatons.
  • Les croquettes « junior » peuvent également être une alternative, car elles sont riches et équilibrées en nutriments pour soutenir la lactation.

Accès permanent à la nourriture:

  • Assurez-vous que la chatte a un accès permanent à la nourriture pendant la lactation.
  • Les quantités de nourriture doivent être données à volonté, car la chatte connaît ses propres besoins et saura réguler sa consommation en fonction de ses besoins énergétiques.

Soutien à la maternité:

  • Surveillez attentivement le comportement maternel de la chatte. Elle devrait lécher ses chatons plusieurs fois par jour pour les nettoyer et stimuler leur élimination.
  • Vérifiez régulièrement la présence de lait dans les mamelles en pressant doucement. Si la production de lait semble insuffisante, consultez immédiatement un vétérinaire pour obtenir des conseils et des solutions adaptées.

Enfin

Naissance du chat et naissance des chatons, si votre chatonne a eu des chatons prématurés, n’hésitez pas à les placer vous-même devant les mamelons pour qu’ils puissent se nourrir ; plus faibles que les autres, ils n’ont souvent pas la force d’aller aux mamelles, ni même de téter. Malheureusement, les nourrissons élevés au lait artificiel sont plus fragiles et risquent de décéder, mais il existe aussi de nombreuses histoires à succès. Sachez cependant que l’allaitement artificiel est un travail constant et que le succès n’est jamais garanti : demandez d’abord conseil à votre vétérinaire.

- Advertisement -
Article précédentEn savoir plus sur les Corbeaux
Article suivantStérilisation du chat : inconvénients, avantages