- Advertisement -

Les signes qui montrent que mon chien vieillit ?

Comme tout être vivant, le vieillissement du chien s’accompagne de changements physiques et parfois comportementaux. L’apparition des signes de vieillissement varie bien sûr en fonction des chiens et surtout de leur race et de leur taille, car les grands chiens vivent moins longtemps que les petits. Voici les principaux signes de vieillissement que vous pouvez détecter chez votre compagnon à quatre pattes.

À quel âge un chien est-il considéré comme senior ?

Un chien est considéré comme vieux en proportion de son espérance de vie. Ainsi, les premiers signes de vieillissement peuvent apparaître vers l’âge de 9 ans pour les petits chiens, 8 ans pour les chiens de taille moyenne et 6 ans pour les grands chiens. Ce seuil au-delà duquel le vieillissement de l’animal commence à se faire sentir est appelé le seuil de sénescence. On peut alors observer divers changements d’ordre physiologique (cheveux grisonnants, difficultés à se déplacer, altération des sens…) et psychologique (sénilité, anxiété, incontinence…).

Évidemment, le processus de vieillissement chez les chiens ne se produit pas du jour au lendemain, il prend heureusement plusieurs années ! Il est néanmoins important de savoir reconnaître les signes pour adapter son mode de vie, son alimentation et les soins à apporter pour accompagner au mieux son animal dans sa vieillesse.

Les signes qui montrent que mon chien vieillit ?
Les signes qui montrent que mon chien vieillit ?

Signes physiques de vieillissement chez les chiens

Être attentif aux symptômes de vieillissement de votre chien peut contribuer à le maintenir en bonne santé plus longtemps. Pour cela, nous pouvons observer plusieurs signaux relativement faciles à prendre en compte :

Une apparence générale plus terne, principalement visible au niveau du pelage :

l’apparition de poils gris ou blancs, des chutes de poils à certains endroits, un pelage plus fin et moins brillant.

Des problèmes de vue :

les chiens âgés ont tendance à perdre la vue, pouvant aller jusqu’à la cécité en cas de cataracte : on observe alors une opacité du cristallin et l’animal peut sembler de plus en plus désorienté dans son environnement, se heurtant lors de ses déplacements car il devient malvoyant.

Une altération de l’ouïe pouvant aller jusqu’à une surdité avancée :

il arrive que le chien ne réponde plus aux appels, ait des réactions de surprise car il ne vous entend pas arriver, etc.

- Advertisement -

Une perte de poids éventuellement accompagnée d’une perte d’appétit :

à l’instar des personnes âgées, les chiens âgés peuvent montrer moins d’attrait pour la nourriture, être plus difficiles et avoir des difficultés à manger ; inversement, ils peuvent prendre du poids si leur alimentation n’est plus adaptée.

Des troubles digestifs et intestinaux, une insuffisance rénale :

diarrhées et vomissements, constipation, incontinence (parfois due à la sénilité), déshydratation, soif accrue ou, au contraire, un refus de boire et/ou de s’alimenter en cas d’insuffisance rénale.

Le diabète :

tout chien ayant franchi le seuil de la vieillesse doit être contrôlé pour le diabète chez le vétérinaire, en cas de perte de poids et de soif accrue avec ou sans perte d’appétit.

Une forme générale moins bonne :

manque de vitalité, difficulté à faire de l’exercice, essoufflement, fatigue, diminution de la motivation pour le jeu et les sorties, perte des facultés motrices, raideurs, arthrose, de longues périodes de sommeil…

Signes psychologiques de vieillissement chez les chiens

Ils vont nécessairement de pair avec les difficultés physiques et la fatigue ressentie par le chien. Celui-ci peut alors montrer moins d’enthousiasme pour ses activités autrefois préférées, être moins réactif à vos demandes, sembler désorienté dans certains endroits, même connus, vouloir de la tranquillité voire de l’isolement, devenir casanier ou morose, montrer des signes de dépression. Tous ou une partie de ces symptômes peuvent être liés ou non à ce que l’on appelle la sénilité du chien, une dégénérescence due à la désagrégation progressive des tissus cérébraux.

Le chien souffrant de sénilité peut aboyer ou gémir sans raison apparente, parfois de manière intempestive, subir des désorientations dans l’espace,

ne plus supporter la solitude et ressentir une anxiété pouvant le pousser à faire des bêtises en l’absence de ses maîtres : déféquer à l’intérieur, avoir des comportements destructeurs dans la maison, se coucher sur les lits, entrer dans les pièces qui lui ont toujours été interdites… Ces signes rappelant l’anxiété de séparation peuvent survenir alors qu’il n’en souffrait pas auparavant.

Que puis-je faire pour aider et accompagner mon vieux chien ?

Pour apaiser le vieux chien dans cette nouvelle période de sa vie, il faut d’abord lui offrir davantage de temps calme et un endroit confortable à l’écart des sources d’agitation. On peut lui proposer un panier plus grand où il pourra s’allonger malgré ses douleurs, un coussin plus épais, une couverture… En général, on veillera à ne pas le déranger ni à lui demander plus qu’il n’est nécessaire, tout en étant présent et bienveillant à son égard. Il va de soi que réduire la fréquence et la durée des promenades est recommandé s’il ne semble plus les apprécier.

Les signes qui montrent que mon chien vieillit ?
Les signes qui montrent que mon chien vieillit ?

Une attention particulière doit être portée à son bien-être et à sa santé : ne pas le faire courir, éviter de monter et descendre les escaliers, vérifier régulièrement l’état de ses yeux, de ses oreilles, de son pelage, l’examiner à la recherche de tumeurs ou de toute taille anormale… En bref, l’hygiène et les soins de suivi de routine doivent être augmentés en fréquence, ainsi que les visites chez le vétérinaire. Deux à trois consultations par an sont recommandées, dont deux bilans de santé complets (contre un bilan annuel pour les chiens non seniors). Ces examens de contrôle permettront de détecter toute anomalie ou pathologie émergente, de les prendre en charge le plus rapidement possible et ainsi d’améliorer le confort et l’espérance de vie de votre compagnon.

Certaines médecines alternatives peuvent également apporter du bien-être aux chiens vieillissants : homéopathie, phytothérapie, ostéopathie, etc. Consultez votre vétérinaire en cas du moindre doute sur l’état de santé de votre animal et obtenez des conseils sur les aspects à adapter : soins, alimentation, suppléments, médicaments…

- Advertisement -
Article précédentLes vaccins obligatoires et recommandés pour le chat ?
Article suivantEst-ce que obligatoire l’identification du chat?