- Advertisement -

Le compagnon félin à la maison : Quels bienfaits pour vos enfants?

Il est merveilleux de décider d’accueillir un chat chez vous. La présence de ce félin apportera de nombreux avantages à votre enfant.

Le compagnon félin à la maison : Quels bienfaits pour vos enfants?
Le compagnon félin à la maison : Quels bienfaits pour vos enfants?

Voici quelques bénéfices que l’animal peut apporter aux jeunes membres de votre famille.

L’effet apaisant du chat sur les enfants est bien connu

Le simple geste de caresser sa douce fourrure réduit la tension artérielle, régule le rythme cardiaque et diminue l’anxiété. Selon une étude de 2019, passer du temps avec son animal de compagnie diminue la production de cortisol, l’hormone du stress. De plus, les câlins avec son compagnon félin libèrent de l’endorphine, l’hormone du bonheur. Les basses fréquences émises par le ronronnement du chat favorisent également la sérotonine, une hormone aux effets calmants (connue sous le nom de ronronthérapie). En résumé, tous ces bienfaits offrent un réconfort aux enfants, qu’ils souffrent d’anxiété ou non.

Avoir un chat responsabilise également les enfants

En confiant à l’enfant certaines tâches quotidiennes telles que nourrir l’animal, remplir sa gamelle d’eau ou nettoyer sa litière, l’enfant apprend la responsabilité. Face au caractère indépendant du chat, il doit faire preuve d’humilité et de patience, en apprenant à le caresser et à le manipuler avec précaution, à respecter ses moments de repos et de repas. La présence d’un animal domestique à la maison lui enseigne également l’altruisme et le partage, le faisant se sentir valorisé car il contribue au bien-être de son compagnon. Agir « comme un adulte » renforce sa confiance en lui et joue un rôle positif dans son développement psychologique.

Le chat devient souvent un confident pour l’enfant

Qui lui prête des émotions humaines. Il trouve en son félin un refuge où il peut librement exprimer ses joies et ses peines, partager des histoires. Ce lien peut être décrit comme celui d’un « animal transitionnel ». Il est remarquable de constater que ces deux complices communiquent parfois sans même avoir besoin de mots. Le chat représente un allié précieux contre la solitude, offrant au jeune propriétaire un sentiment de sécurité même en l’absence ou en dehors de l’interaction avec ses parents.

Bien qu’il puisse être moins démonstratif que le chien, le chat reste affectueux. À l’arrivée de son compagnon de jeu de l’école, il miaulera probablement, se frottera contre ses jambes et cherchera ses caresses tout en ronronnant. À travers ses différentes demandes d’attention (câlins, jeux) et ses besoins à satisfaire (nourriture, eau, litière), l’animal renforce le sentiment d’importance de l’enfant, lui montrant qu’il compte pour lui.

Les félins offrent également des avantages sur le plan de la santé des enfants

Des études récentes ont révélé des effets positifs significatifs. Les recherches suggèrent qu’un nourrisson vivant avec un chat dès sa première année de vie bénéficie d’une protection contre les symptômes et les infections du tractus respiratoire. La raison en est que le contact avec un animal de compagnie expose l’enfant à une diversité de populations bactériennes, ce qui stimule son système immunitaire, le désensibilise et réduit le risque de déclencher des réponses allergiques, tout en diminuant le risque de développer de l’asthme.

- Advertisement -

Assurer une bonne cohabitation entre le félin et l’enfant

Pour assurer une cohabitation harmonieuse entre le félin et l’enfant, il est important de suivre quelques règles simples :

  • À l’arrivée du chat à la maison, il est essentiel de ne pas le manipuler brusquement. Par la suite, il doit avoir accès à un endroit où il peut s’isoler s’il le souhaite.
  • Il est préférable de laisser l’animal venir vers vous à son propre rythme, car les chats apprécient le calme et préfèrent dormir ou faire leurs besoins dans un endroit tranquille.
  • Il est crucial d’enseigner à l’enfant à ne pas tirer la queue du chat, à ne pas le maltraiter, à ne pas crier sur lui, à ne pas l’interrompre pendant ses repas ou ses siestes.
  • Si le chat tente de s’échapper des bras de l’enfant, il ne doit pas être retenu de force, car il pourrait réagir en griffant ou en mordant pour se défendre.
  • Une surveillance étroite est nécessaire si l’enfant a moins de 5 ans, afin d’éviter tout accident.

Le respect envers les animaux est une valeur fondamentale dans l’éducation d’un enfant, et cela laissera une empreinte durable dans sa vie. Une fois que les règles de cohabitation seront établies, les deux compagnons pourront construire une complicité durable et enrichissante.

- Advertisement -
Article précédentBouvier des Flandres découvrir la race de cette chien
Article suivantUne chienne gestante Tente d’Échapper au Froid