- Advertisement -

La gale canine Et la gale démodécique populaire chez le chien

La gale canine se présente sous diverses formes en fonction de l’acarien responsable de cette maladie. Bien que cette pathologie puisse revêtir un caractère grave, il est impératif d’intervenir rapidement, car son traitement s’avère généralement simple.

La gale canine
La gale canine

Il est toutefois crucial d’exercer une vigilance accrue, car la gale peut se propager rapidement à d’autres animaux ainsi qu’à l’homme. Quelles sont les causes de cette affection ? Comment se manifeste-t-elle ? Quels sont les moyens de la traiter et de la prévenir ? Nous sommes en mesure de répondre à toutes vos interrogations.

La gale canine , qu’est-ce que c’est ?

La gale du chien est une maladie parasitaire contagieuse qui peut revêtir diverses formes, chacune étant causée par des types différents d’acariens. Lorsqu’elle se manifeste, il est crucial de la traiter rapidement, car elle entraîne des démangeaisons et un malaise chez l’animal, conduisant progressivement à la perte d’appétit et de sommeil. De plus, il est important de noter que la gale peut également se transmettre à l’homme !

La gale des oreilles

La gale des oreilles est déclenchée par un acarien nommé Otodectes cynotis. Sa présence entraîne une augmentation de la production de cérumen dans l’oreille du chien, lequel devient noir et malodorant. Le chien développe des otites et des lésions, en raison notamment du grattage constant provoqué par les démangeaisons.

La gale sarcoptique

La gale sarcoptique est provoquée par un autre acarien, Sarcoptes scabiei. Dans ce cas, des plaques rouges recouvertes de boutons et de croûtes apparaissent au niveau des coudes, du ventre et autour des yeux du chien, accompagnées de fortes démangeaisons.

La gale démodécique ou démodécie

Dans le cas de la gale démodécique, l’acarien responsable est Demodex canis. Généralement transmise par la mère à ses chiots de moins d’un an, cette forme de gale, bien que non grave, se localise principalement sur la tête et les membres inférieurs, se manifestant sous forme de boutons et/ou d’alopécie. Cette forme de gale peut également survenir chez les chiens plus âgés sous une forme généralisée, représentant ainsi la manifestation la plus sévère de la maladie.

La gale démodécique ou la démodécie le populaire chez le chien

Il s’agit d’une affection cutanée non contagieuse provoquée par un acarien appelé Demodex canis. Cet acarien réside en profondeur dans le follicule pileux et constitue une présence normale en quantité très limitée sur la peau.

- Advertisement -

La transmission de cet acarien aux nouveau-nés se produit lors de la naissance par le biais de la mère. En temps normal, le système immunitaire des chiots maintient le nombre d’acariens sous contrôle. Cependant, certains chiots peuvent présenter une défaillance immunitaire héritée génétiquement, favorisant la multiplication des acariens et déclenchant ainsi la maladie.

Certaines races, telles que les Rottweilers, les Pit-bulls terrier et les Shar-peis, sont plus fréquemment prédisposées au développement de cette maladie. Étant donné l’implication génétique dans cette affection, il est recommandé de stériliser les animaux atteints de démodécie afin de maîtriser la propagation de cette condition.

Signes cliniques de La gale démodécique

La démodécie canine se présente sous deux (2) formes distinctes. La forme localisée se manifeste chez les jeunes animaux, généralement âgés de 3 à 12 mois, et se caractérise par le développement de moins de cinq lésions cutanées. Ces lésions se présentent sous la forme de petites zones enflammées dépourvues de poils. En règle générale, cette condition se résorbe spontanément sans nécessiter de traitement au bout de quelques semaines.

Environ 10 % des chiots atteints de la forme localisée évolueront vers la forme généralisée, une condition plus grave. Dans ce cas, l’animal peut rester affecté à long terme, nécessitant un suivi continu. Les lésions cutanées sont principalement localisées sur le visage et les pattes, bien que parfois l’ensemble du corps puisse être touché. Initialement, des petites zones de perte de poils associées à une rougeur de la peau sont observées. Certains animaux développent un prurit variable en intensité, suivi éventuellement d’une infection secondaire qui complique la maladie.

Il est également possible d’observer une forme adulte de la démodécie, une variante plus rare qui survient chez des animaux adultes dont le système immunitaire peut avoir été altéré par une maladie (comme l’hypothyroïdisme, une maladie auto-immunitaire), un cancer, ou par l’utilisation prolongée de médicaments tels que les corticoïdes.

Diagnostic de la démodécie canine

Le diagnostic de la démodécie canine s’effectue à partir d’un grattage en profondeur de la peau à l’aide d’une lame de bistouri, suivi de l’examen microscopique du prélèvement. L’évaluation du nombre de mites et de leurs différents stades de développement (œufs, larves, mites adultes), ainsi que la gravité des lésions cutanées, permettent de déterminer l’étendue de la maladie et d’établir un protocole de traitement.

Pour les animaux présentant la forme adulte de la maladie, il est recommandé de réaliser d’autres tests diagnostiques afin d’identifier la cause sous-jacente affectant le système immunitaire et contribuant au développement des mites.

Traitement de la démodécie canine

Le traitement concerne principalement la forme généralisée, la forme localisée ayant tendance à se résorber naturellement.

Le plan de traitement est ajusté en fonction de la gravité de la maladie. Il comprend l’utilisation d’un acaricide pour neutraliser la population de mites et, si nécessaire, l’administration de médicaments pour traiter les infections secondaires. Il est crucial de poursuivre le traitement pendant environ deux mois après l’obtention de deux résultats de grattage cutané négatifs. Un arrêt prématuré du traitement peut entraîner une rechute, survenant parfois plusieurs mois après la fin du traitement.

La durée du traitement s’étend généralement sur 4 à 6 mois, bien que certains animaux puissent nécessiter une médication à long terme. Il est également essentiel de minimiser le stress pendant la période de traitement pour éviter d’aggraver le problème. C’est pourquoi la stérilisation des chiennes atteintes de démodécie est recommandée, car les cycles de chaleurs ou la gestation peuvent précipiter une rechute de la condition.

Causes, symptômes et Traitement de la gale du canine: une approche détaillée

Pour mieux comprendre les causes, symptômes et traitement de la gale du canine, examinons chaque forme spécifique de la maladie.

Gale des oreilles (Gale otodectique ou gale auriculaire)

Cette variante de la gale, fréquente chez les animaux vivant en communauté tels que les chenils, les élevages, les refuges ou les pensions, est déclenchée par l’Octodectes cynotis, un acarien qui se niche dans le conduit auditif du chien pour se nourrir de sa peau et se reproduire. La transmission est facile, se produisant par simple contact entre deux animaux.

Les symptômes incluent un grattage intense de l’oreille, des secouements fréquents de la tête, la formation de lésions autour des oreilles et une inflammation du conduit auditif due aux démangeaisons. De plus, la présence de l’acarien stimule une production excessive de cérumen noir, sec et malodorant, augmentant le risque d’otites.

Traitement de la gale des oreilles

Le vétérinaire effectue une otoscopie ou prélevé des sécrétions auriculaires pour un examen microscopique afin d’identifier l’acarien. Le traitement consiste généralement en l’application d’une pommade ou de pipettes acaricides dans les oreilles, associé à un nettoyage régulier avec un produit d’hygiène adapté.

Gale sarcoptique

Cette forme de gale est causée par l’acarien microscopique Sarcoptes scabiei. Il creuse des galeries dans la peau du chien pour y pondre ses œufs. La transmission se fait principalement par le contact avec un autre chien porteur ou un renard infesté. Bien que largement répandu, cet acarien meurt rapidement en dehors du contact avec le chien, avec une période d’incubation moyenne de trois semaines.

Les symptômes de la gale sarcoptique comprennent un prurit intense, des plaques rouges couvertes de papules (petits boutons) ou des croûtes, principalement autour des yeux, des coudes, du poitrail, de l’aine, des membres, des flancs et des pavillons auriculaires. Le chien se gratte excessivement, entraînant une perte de sommeil et d’appétit.

Traitement de la gale sarcoptique

Le vétérinaire diagnostique visuellement et peut effectuer des raclages cutanés pour examiner le parasite au microscope. Le traitement implique l’utilisation de pipettes, de lotions, de comprimés et de bains acaricides, adaptés à la gravité de la maladie. Il est crucial de maintenir le traitement pendant deux à quatre semaines après deux résultats de raclage cutané négatifs pour éviter les rechutes.

Prévention de la gale du chien

Étant hautement contagieuse, il est recommandé de limiter les contacts étroits de votre chien avec d’autres animaux. Lors des promenades en milieu sauvage, gardez-le en laisse pour éviter les rencontres avec des renards. Assurez-vous que son traitement antiparasitaire est à jour et maintenez un environnement propre. En cas d’infestation, isolez l’animal pendant le traitement, traitez les autres chiens à proximité, et nettoyez ou remplacez tous les objets en contact avec lui.

- Advertisement -
Article précédentUn chien demande de l’aide après avoir été abandonné dans la rue
Article suivantVidéo de l’histoire d’un chien né sans pattes avant