- Advertisement -

Donner un chatons : où, quand, comment

Votre chaton a eu une portée et vous devrez bientôt leur trouver une nouvelle famille… Quand donner les chatons et comment rechercher des adoptants ? Quelles précautions devraient être prises avant de les adopter ? La donation d’un chaton est soumise à certaines obligations légales, lesquelles ?

Vous devrez rédiger une annonce classée en bonne et due forme, et vous assurer de tout faire dans l’ordre… Renseignez-vous sur ce que vous devez savoir au préalable et mettez en place les mesures nécessaires pour permettre à vos petits chats de partir paisiblement !

Donner un chatons
Donner un chatons

Trouver une famille adoptive pour votre chaton

Il existe plusieurs solutions pour placer des chatons dans une nouvelle famille, en commençant par la plus simple : le bouche-à-oreille ! En communiquant autour de vous, il est déjà possible de cibler les personnes avec lesquelles vous pensez que vos petits pourront trouver une nouvelle vie : famille, amis, voisins…

Malheureusement, cela ne suffit souvent pas. Pour trouver de futurs propriétaires pour chacun de vos chatons, vous devrez certainement vous tourner vers des inconnus, notamment par le biais d’annonces classées (dans les commerces locaux, sur le web, etc.) ou même par le biais d’une association telle que la SPA ou d’autres associations locales bénévoles agissant pour le placement d’animaux dans des foyers privés : Second Chance, Fondation d’Aide aux Animaux, etc.

Certaines associations, agissant au niveau départemental ou régional, sont très actives sur les réseaux sociaux (Facebook) et permettront de relayer l’information. Bien sûr, vous pouvez également utiliser votre propre compte Facebook pour diffuser la nouvelle a donner un chatons.

Publier une annonce classée

La vente de chatons, et plus largement d’animaux de compagnie, même gratuitement, est régie par la loi concernant le contenu des annonces, notamment sur Internet (Le Bon Coin…): certaines informations doivent être correctement indiquées. Par exemple, il se peut que vous soyez tenu d’identifier par micro-puce et de vacciner les chatons avant de les proposer à l’adoption, et cela doit être inclus dans le texte de l’annonce.

Vous devrez ensuite fournir le numéro d’identification de chaque chaton, ou à défaut, celui de la mère si les petits sont encore trop jeunes pour être pucés. Il est également possible pour vous de vous engager à remplir toutes ces obligations dès que les chatons seront en âge, c’est-à-dire, de vous occuper d’eux vous-même chez le vétérinaire, mais d’indiquer dans l’annonce que les frais seront à la charge des adoptants (évidemment avec des factures vétérinaires et le carnet de santé du chaton à l’appui).

- Advertisement -

Enfin, sachez que certaines dispensaires pour animaux (Fondation d’Aide aux Animaux, SPA, SAPAH) ou écoles vétérinaires proposent la majorité des consultations de routine (vaccination, stérilisation, etc.) avec des facilités de paiement, voire gratuitement sous certaines conditions. À la SPA, les tarifs sont calculés en fonction des revenus du ménage.

À quel âge les chatons doivent-ils être donnés ?

Un chaton ne peut pas être donné avant son sevrage, qui se produit généralement naturellement vers l’âge de 8 semaines : la mère commence à s’éloigner et à pousser ses petits vers l’indépendance. Avant de donner un chaton, assurez-vous d’abord qu’il est propre ; cet apprentissage naturel, soutenu par la mère, est essentiel à l’équilibre du chat et facilitera son intégration dans sa future maison.

Pour ce faire, prenez les chatons ensemble ou individuellement, séparés de la mère, et vérifiez s’ils savent utiliser la litière : laissez-les un moment dans une pièce séparée où vous avez placé la litière. Si vous les voyez paniquer, il est probablement encore trop tôt. Répétez l’expérience autant de fois que nécessaire, en veillant à allonger progressivement le temps de séparation avec la mère.

Mais attention : sevrer un petit chat trop tôt et de force peut entraîner des problèmes comportementaux, il est surtout susceptible d’être propre plus tard. Enfin, notez que l’alimentation du chaton avant et après le sevrage est différente : veillez à avoir effectué la transition avant de les placer dans une nouvelle famille.

Soumettez une annonce au vétérinaire

Vous pouvez également soumettre vos annonces à un vétérinaire, qu’il s’agisse de votre vétérinaire habituel ou de cabinets vétérinaires de quartier ; dans les deux cas, vous devrez demander la permission et surtout prendre soin de rédiger votre annonce, avec laquelle il est fortement recommandé de mettre une photo des chatons afin qu’elle puisse être affichée dans la salle d’attente, par exemple.

Lorsque vous allez chez votre vétérinaire pour la première consultation avec les petits (remise du carnet de santé et vaccinations à partir de 2 mois), n’hésitez pas à lui en parler : peut-être a-t-il des patients qui recherchent une adoption. Pour l’identification par puce, sachez qu’il n’y a pas d’âge minimum, mais elle est obligatoire au-delà de sept mois. En général, le vétérinaire préfère profiter des premières vaccinations ou de la stérilisation pour l’implanter.

Que dire des chatons de race pure ?

La mention « chat de race pure » n’est autorisée que si le chaton est enregistré au LOOF (Livre des Origines Félines), c’est-à-dire qu’il doit avoir un pedigree. Pour cela, les parents doivent eux-mêmes avoir un pedigree attestant de leurs origines. L’obtention d’un pedigree est soumise à un processus d’inscription au LOOF, car le fait que les parents aient un pedigree ne suffit pas à faire officiellement du chaton un « chat de race X ».

Cependant, en l’absence de cette inscription, il est possible d’indiquer « chaton de type race X », par exemple, de type Chartreux, de type Siamois… En général, les personnes à la recherche d’un petit chat gratuit ne cherchent pas un chat de race pure, mais cela peut déjà donner une idée de leur apparence.

- Advertisement -
Article précédentSouris domestique : adopter et élever
Article suivantLes 6 premières choses apprendre à votre chaton