- Advertisement -

Découvrez les 7 sens des chats

Tout comme les humains, les chats possèdent cinq sens : la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le goût. Cependant, ce n’est pas là leur seule particularité ! En réalité, nos compagnons félins possèdent deux sens additionnels qui améliorent leur perception de l’environnement et leur permettent de mieux appréhender le monde. Donc découvrez les 7 sens des chats

Découvrez les 7 sens des chats
Découvrez les 7 sens des chats

La vue

Le sens de la vue chez les chats, bien qu’il ressemble à celui des humains, présente des caractéristiques distinctes. Les félins possèdent une vision binoculaire particulièrement développée, ce qui leur permet d’évaluer les distances avec précision et de discerner les reliefs de manière plus nette. Cependant, leur acuité visuelle diminue considérablement pour les objets éloignés, en raison d’une sorte de myopie naturelle. Dans ces cas, les chats font appel à leurs vibrisses, communément appelées moustaches, pour mieux détecter les éléments lointains.

De plus, les chats sont nyctalopes, ce qui signifie qu’ils sont adaptés à la vision nocturne. Cependant, comme pour les humains, ils sont incapables de voir dans une obscurité totale. Grâce à un nombre plus élevé de bâtonnets rétiniens que les humains, les chats peuvent voir clairement dans des conditions de faible luminosité. Une simple lueur suffit à leur offrir une vision claire de leur environnement.

Les pupilles des chats sont adaptables en fonction de la luminosité ambiante, passant d’une forme ronde à ovale ou à une fente plus ou moins étroite. La brillance des yeux des chats dans l’obscurité est due à une couche de cellules spéciales sur leur rétine.

En outre, les chats ont un champ de vision plus étendu que les humains, couvrant jusqu’à 260 degrés par rapport à 230 degrés seulement pour l’homme.

Cependant, il est important de noter que bien que les chats aient une vision aiguë, ils ne perçoivent pas toutes les couleurs. Ils sont capables de distinguer uniquement le bleu, le vert, le jaune, le noir, le gris et le blanc.

L’ouïe

Le sens de l’ouïe chez le chat surpasse également celui de l’homme. Ces animaux sont capables de percevoir des sons d’une intensité extrêmement faible, atteignant jusqu’à 30 000 Hz, tandis que les humains se limitent à 20 000 Hz. De plus, les chats peuvent orienter leurs oreilles de manière indépendante l’une de l’autre pour mieux localiser les sons, même à distance. Leur ouïe est si fine qu’elle peut détecter les vibrations les plus subtiles.

- Advertisement -

L’Odorat

Bien que l’odorat des chats soit moins développé que celui des chiens, il surpasse largement le nôtre. Grâce à leurs 200 millions de terminaisons olfactives, ils détectent les odeurs cent fois mieux que les humains. Cela leur permet de s’orienter plus efficacement dans leur environnement et de distinguer un large éventail d’odeurs. Leur odorat développé leur permet de marquer leur territoire, de s’y repérer, et d’éviter de consommer des aliments potentiellement nocifs pour leur santé.

Le Toucher

Le sens du toucher chez les chats est une fois de plus plus développé que celui des humains. Ils disposent de zones extrêmement sensibles et réceptives sur leurs vibrisses, leur museau, leurs coussinets, ainsi que dans les zones anale et génitale. Ces sensibilités leur permettent de percevoir avec précision la pression et les variations de température de leur environnement, y compris les moindres changements atmosphériques.

Le Goût

Le sens du goût est le seul sens moins développé chez les chats par rapport aux humains. Les chats possèdent cinq fois moins de papilles gustatives que nous. De plus, ils ne peuvent détecter les saveurs qu’avec l’extrémité de leur langue, une zone restreinte qui les rend sensibles uniquement aux goûts sucré, salé, acide et amer, à condition que ces saveurs soient très prononcées.

Cependant, les chats ont une particularité unique malgré la relative modestie de leur sens du goût. Ils sont particulièrement sensibles au goût de l’eau, ce qui peut les pousser à refuser de boire si l’eau ne répond pas à leurs préférences. Cette sensibilité est probablement un mécanisme utile pour leur survie.

L’organe de Jacobson :

Ingérer les odeurs pour une analyse plus fine

Le chat est pourvu d’un sens que les humains n’ont pas : l’organe de Jacobson, situé dans la région du palais. Cet organe permet au chat de déclencher la réaction de Flehmen (flehmen signifiant « retrousser la lèvre supérieure » en allemand). En relevant ses babines, le chat peut ingérer les odeurs à travers son palais pour les analyser de manière plus approfondie, en conjonction avec son nez.

On peut comparer ce phénomène à la rétro-olfaction, qui consiste à mieux apprécier les arômes en bouche, un peu comme le font les œnologues lors de la dégustation de vins.

La proprioception ou sensibilité profonde :

Un équilibre exceptionnel

Un autre sens que les humains ne possèdent pas est la proprioception, qui confère au chat un sens de l’équilibre exceptionnel. Les capteurs de proprioception situés dans l’oreille interne du chat lui permettent de percevoir avec précision la position de sa tête et de chaque partie de son corps dans l’espace. Cette sensibilité est constante chez nos amis félins, bien qu’elle ne soit pas consciente.

C’est grâce à ce sens que le chat possède un incroyable sens de l’équilibre, à l’origine de l’adage selon lequel le chat retombe toujours sur ses pattes. Cependant, bien que cette affirmation soit parfois vraie, elle ne doit pas être considérée comme une règle absolue, car il arrive que les chats se retrouvent dans des situations délicates, en particulier en cas de chute depuis une faible hauteur, en raison de cette croyance populaire.

- Advertisement -
Article précédentLes fonctions importance et utilité de moustaches du chat ou vibrisses
Article suivantLe Cavalier King Charles Spaniel : Compagnon Enchanteur à Tête Mignonne