- Advertisement -

Comment élever des pigeons : astuces et meilleures méthodes ?

L’élevage des pigeons est une pratique ancienne, remontant à l’Antiquité, et se divise en deux principales activités : la colombophilie, qui consiste à élever et faire concourir des pigeons voyageurs, et la colombiculture, qui se réfère à la détention et l’élevage de pigeons domestiques.

Comment élever des pigeons : astuces et meilleures méthodes ?
Comment élever des pigeons : astuces et meilleures méthodes ?

La Révolution a joué un rôle essentiel dans l’évolution de cette activité en supprimant le droit exclusif des seigneurs de posséder un colombier. Cette suppression a ouvert la voie à un intérêt croissant pour l’élevage des pigeons en France. Cependant, lors des deux Guerres Mondiales, les Allemands ont interdit la possession de pigeons, et après la Seconde Guerre Mondiale, la raréfaction des grains a entravé l’élevage des pigeons.

En moyenne, les pigeons vivent de 3 à 6 ans en liberté, mais en captivité, leur espérance de vie peut atteindre 15 ans. Ces oiseaux sont monogames, le lien entre les membres du couple n’étant rompu qu’en cas de décès de l’un d’entre eux. Ils sont capables de se reproduire dès l’âge de cinq à six mois, avec une période de reproduction s’étendant de fin janvier à fin septembre, permettant aux femelles de produire généralement entre 5 et 7 nichées de 2 pigeonneaux chacune.

Le choix des pigeons

Il est recommandé de commencer avec une seule race de pigeons, en prenant en compte une variété de critères en fonction de vos objectifs d’élevage, tels que la consommation, la participation à des concours, la compagnie, ou l’aspect ornemental. Certaines races sont plus adaptées aux débutants que d’autres, il est donc essentiel de choisir des pigeons avec un comportement vif et un plumage brillant lors de l’achat.

Bague et vaccination des pigeons

Baguez vos pigeonneaux, car cela fournit une identification fiable de l’oiseau et de l’éleveur, attestant que l’oiseau provient d’un élevage. Cette opération peut être effectuée dès le septième jour de vie, mais au-delà du douzième jour, les pattes de l’oiseau deviennent trop épaisses. Veillez à vérifier régulièrement que la bague est bien en place.

Bien que non obligatoire, il est recommandé de vermifuger vos pigeons deux fois par an et de les traiter contre la trichomonas.

Si vous envisagez de participer à des expositions ou à des concours avec vos pigeons, il est essentiel de les vacciner contre la paramyxovirus et de fournir une attestation de vaccination.

- Advertisement -

Aménagement d’un habitat adapté

Vous avez le choix entre élever vos pigeons en liberté ou en libre parcours, mais assurez-vous de respecter les réglementations en vigueur. L’élevage en volière est souvent préférable, car les pigeons mâles ont tendance à retourner dans leur pigeonnier d’origine, ce qui n’est pas le cas des femelles.

L’hygiène des installations est cruciale pour éviter les maladies. Évitez la surpopulation, les courants d’air et l’humidité. Surveillez régulièrement vos pigeons pour détecter rapidement tout signe de maladie.

La volière doit être équipée de perchoirs et d’une zone abritée de la pluie et du vent, avec un sol doté d’un système de drainage pour évacuer l’humidité. Le pigeonnier doit être spacieux, bien éclairé et ventilé, avec des ouvertures protégées des intempéries.

Chaque couple de pigeons a besoin d’un nid dont les dimensions varient selon la taille de la race. Il est essentiel de pulvériser l’intérieur du pigeonnier avec un insecticide deux fois par an et d’avoir une cage de quarantaine pour les nouveaux arrivants afin d’éviter la contamination en cas de maladie.

Alimentation appropriée des pigeons

En captivité, les pigeons sont granivores, mais à l’état sauvage, ils peuvent également consommer des escargots, des lombrics et des plantes herbacées.

L’alimentation des pigeonneaux en captivité est basée sur le lait de jabot régurgité par les parents, avant de passer progressivement aux graines ramollies dans le jabot. Les pigeons adultes doivent être nourris en trois repas en été et en deux repas en hiver, avec un mélange de graines fournissant des protéines, des glucides, des lipides, des minéraux et des oligo-éléments.

Pour éviter les coûts élevés des mélanges de graines commerciaux, de nombreux éleveurs préparent leur propre mélange avec du blé, du maïs et des pois. La nourriture doit être propre et sèche, sans souillures de rongeurs.

Pendant la période de mue, les besoins alimentaires des pigeons augmentent, et ils ont besoin de compléments en cystine et en lysine pour maintenir un plumage de qualité.

Veillez à ne pas suralimenter vos pigeons, et assurez-vous qu’ils ont toujours accès à de l’eau fraîche et propre.

Commencez votre élevage avec quelques couples, et ne cherchez pas à remplir votre pigeonnier dès la première année, car les pigeons sont de bons reproducteurs, et les résultats seront rapidement visibles.

- Advertisement -
Article précédentLe Rôle de l’Éducateur Canin : Bénéfices pour le Chien et son Propriétaire
Article suivantL’élevage du Betta splendens (Poisson Combattant) en aquarium