- Advertisement -

Chat Khao Manee Découvrir cette Race

Le Khao Manee, l’un des chats les plus rares en Occident, a longtemps été interdit d’exportation en Thaïlande, ne devenant disponible aux États-Unis et en Europe que depuis quelques années. Gracieux, féerique et d’une blancheur immaculée, ce chat est considéré par certains comme un porte-bonheur. Son regard envoûtant a même séduit les rois de Siam.

Chat Khao Manee Découvrir cette Race
Chat Khao Manee Découvrir cette Race

Découvrez le Khao Manee, également connu sous le nom de chat de diamant en raison de son caractère exceptionnel et précieux.

En bref, le Khao Manee, aussi appelé yeux de diamant, bijou blanc, chat de diamant ou Khaao Plort, a une espérance de vie de 12 à 14 ans. Il présente un poids de 2,5 à 4,5 kg pour les femelles et de 3,5 à 5 kg pour les mâles, avec une taille moyenne d’environ 32 cm au garrot. Sa silhouette est orientale, son poil est court, et sa robe est d’une blancheur éclatante. Quant à son caractère, il est décrit comme bavard, affectueux et joueur. Originaire de Thaïlande, bien que non reconnue par le LOOF (Livre Officiel des Origines Félines), cette race de chat fascine par sa rareté et ses caractéristiques uniques.

Histoire de la race Khao Manee

Le Khao Manee, prononcé Kao Mani, trouve ses origines dans le royaume de Siam, aujourd’hui la Thaïlande. Cette race ancienne a évolué de manière naturelle, sans l’intervention de l’homme. Des écrits datant du XIVe siècle révèlent que les Thaïs considéraient ce chat comme un porte-bonheur. Il était également le chat préféré du roi Rama V, qui aurait offert neuf de ces chats à son fils, le Prince Chumphon Khet Udomsak, pour favoriser l’élevage. Ces précieux chats de diamant ont été transmis de génération en génération, restant sous la protection de la royauté jusqu’en 2011.

Intéressant à noter, le terme « Khao Manee » est un mot thaï signifiant « pierres précieuses », traduit en anglais par « diamond eyes », c’est-à-dire yeux de diamant.

Les règles strictes édictées par le roi Rama V ont longtemps été respectées, interdisant le croisement de cette race avec d’autres et sa vente, même à un Cheikh d’Arabie qui aurait offert une somme astronomique pour en acquérir un. Cette interdiction d’exportation a perduré pendant de nombreuses années, mettant le Khao Manee en danger d’extinction.

En 1999, Colleen Freymuth, éleveuse américaine spécialisée dans les espèces en voie d’extinction, a obtenu l’autorisation de faire sortir 12 spécimens de Thaïlande, dont une femelle nommée Sripia avec ses chatons et un mâle. Son objectif était de sauvegarder la race en relançant son élevage.

- Advertisement -

En 2004, Frédéric Lachaud Goedert, éleveur français de Korat, a introduit en France sa première Khao Manee, Paï Lin (saphir bleu), rapportée lors de son voyage en Thaïlande. Par la suite, il a reçu 6 spécimens de Colleen Freymuth pour démarrer son élevage en France. En 2005, l’éleveuse américaine a cessé son activité, confiant ses reproducteurs à Frédéric Lachaud Goedert pour poursuivre le travail entamé aux États-Unis.

Bien que le Khao Manee soit une race récente dans les pays occidentaux tels que les États-Unis et la France, il demeure rare en raison des défis liés à l’exportation des reproducteurs. Malgré cela, des éleveurs du monde entier s’efforcent de le développer. Bien qu’il soit reconnu par certaines fédérations de chats américaines et canadiennes, la reconnaissance en France reste en attente.

Caractéristiques physiques du Khao Manee

La particularité distinctive du chat de diamant réside dans sa fourrure exceptionnellement soyeuse et fine, d’un blanc pur et éblouissant, mettant en contraste des yeux lumineux et hypnotiques, comparables à des pierres rares et précieuses, notamment les diamants.

Fun fact : Saviez-vous que le Khao Manee naît tout rose ! Sa couleur se transforme en blanc au fur et à mesure de sa croissance.

De taille petite à moyenne, les femelles se distinguent par leur finesse par rapport aux mâles. La structure osseuse demeure délicate chez les deux sexes, mais le corps présente une musculature développée. Arborant une silhouette élancée et une démarche gracieuse, ce chat affiche une allure royale et élégante, accentuée par des pattes arrière plus longues que les pattes avant. Sa tête adopte une forme triangulaire aux contours arrondis, avec des oreilles de taille moyenne légèrement arrondies. Les pommettes saillantes constituent un trait distinctif de la race. Enfin, son nez de longueur moyenne s’adapte parfaitement au climat chaud de la Thaïlande, se distinguant ainsi des nez courts ou retroussés que l’on trouve chez d’autres races telles que le Persan ou le British Shorthair.

Les nuances du Khao Manee

La parure du Khao Manee se compose toujours d’une robe d’un blanc immaculé. Cependant, il peut arriver que certains individus, porteurs d’un gène récessif, présentent des nuances de couleur. Bien que ces variations ne correspondent pas au standard officiel, ils peuvent néanmoins être intégrés à des programmes de reproduction en tant qu’auxiliaires d’élevage.

Les yeux de ce félin s’offrent dans une palette allant du bleu clair au bleu saphir, du vert émeraude au vert péridot, voire du jaune à l’ambre. Cette diversité de couleurs crée un contraste saisissant avec la blancheur de sa fourrure, contribuant ainsi à l’irrésistible magnétisme de son regard. Un attrait particulier réside dans les Khao Manee aux yeux vairons, où chaque œil arbore une couleur différente.

Les coussinets et la truffe de ce chat se parent d’une teinte rosée, tirant légèrement vers le rougeâtre.

Caractère du Khao Manee

Le Khao Manee incarne un félin actif, espiègle et agile, doublé d’une intelligence et d’une curiosité particulièrement développées. En tant que compagnon proche de ses humains, il se révèle affectueux, sensible et doux, appréciant le contact en se blottissant contre vous ou en se prélassant sur vos genoux. Sociale et dénuée de timidité, cette race de chat ne se cache pas en présence d’invités, affirmant son caractère joueur et bavard avec un miaulement distinctif qui peut donner lieu à des conversations animées.

Malgré sa nature facile à vivre, le Khao Manee n’est pas un chat qui se contente de rester posé sur le canapé. Il nécessite des jeux et une famille attentive, prête à lui accorder attention et câlins. Laisser ce chat seul pendant de longues périodes n’est pas recommandé, car il a besoin d’interactions pour s’épanouir.

Il est important de souligner que chaque animal est unique, réagissant de manière propre à son environnement, même si des caractéristiques communes sont souvent retrouvées grâce à un travail de sélection.

Conditions de vie idéales pour le Khao Manee

Bien qu’adaptatif et capable de cohabiter avec d’autres animaux tels que des chats ou des chiens, le Khao Manee manifeste une préférence marquée pour sa famille humaine. Parfaitement à l’aise en appartement, il est déconseillé de laisser sortir un chat de cette rareté en raison du risque élevé de vol. Dans une maison, il est nécessaire de clôturer et de sécuriser le jardin. Dynamique et joueur, le Khao Manee trouve son bonheur au sein d’une famille avec des enfants bien éduqués qui respectent ses besoins. En revanche, avec une personne âgée, sa vivacité peut être trop prononcée, selon le tempérament et l’énergie du propriétaire.

Pour satisfaire ses besoins d’activité, le Khao Manee requiert des jouets, des arbres à chats et des griffoirs pour grimper et explorer. Le plumeau devient un compagnon incontournable, permettant au chat de chasser, sauter et courir tout en partageant d’heureux moments avec ses propriétaires.

Toilettage et entretien du Khao Manee

Avec son pelage court, le Khao Manee nécessite peu d’entretien, se contentant d’un brossage hebdomadaire pour maintenir sa beauté et éliminer la poussière de sa robe. Sa faible quantité de sous-poil réduit la perte de poils par rapport à d’autres races, minimisant ainsi le risque d’ingestion lors de sa toilette.

Les yeux du Khao Manee méritent une attention particulière et un nettoyage occasionnel à l’aide d’une compresse stérile imbibée de lotion adaptée ou de lingettes spéciales pour chat.

Le taillage des griffes doit être effectué avec précaution pour éviter tout inconfort.

Principaux problèmes de santé du Khao Manee

En tant que race naturelle, le Khao Manee est généralement robuste et exempt de maladies génétiques majeures. Cependant, des précautions doivent être prises en compte, notamment une sensibilité oculaire, une tendance aux problèmes de gencives, et un risque mesuré de surdité.

Certains individus, en raison de leur génétique, peuvent naître sourds, bien que cela soit moins fréquent grâce à une sélection rigoureuse. La surdité est liée à un gène touchant les mélanocytes responsables de la pigmentation des poils, et il peut arriver que des chats aux yeux vairons soient sourds uniquement de l’oreille du côté de l’œil bleu.

Le Khao Manee doit être régulièrement vermifugé et vacciné pour éviter les maladies courantes chez les félins, même s’il ne sort pas, car certains virus peuvent être transportés sous nos chaussures.

Alimentation du Khao Manee

En tant que carnivore, le Khao Manee a besoin d’une alimentation riche en protéines et graisses animales. Il est déconseillé de le nourrir avec des croquettes véganes ou de supermarché, car ces options sont souvent pauvres en produits animaux et riches en protéines végétales, sous-produits animaux de faible qualité et glucides, ce qui peut affecter la santé des chats à long terme.

Bien que dynamique, le Khao Manee ne semble pas avoir une propension à l’embonpoint, mais il peut développer des problèmes métaboliques en cas de mauvaise alimentation. Il est recommandé de lui fournir des croquettes de qualité, accompagnées de pâtées de haute gamme pour maintenir une bonne hydratation.

La pâtée, avec sa teneur élevée en humidité (80%), est bénéfique pour les reins et le système urinaire du Khao Manee, comparée aux croquettes qui contiennent seulement 10% d’humidité. Assurez-vous de changer l’eau de sa gamelle tous les jours, ou utilisez une fontaine à chat pour une meilleure hydratation.

La ration ménagère peut être une option, mais il est crucial de consulter un vétérinaire nutritionniste pour assurer un équilibre nutritionnel adéquat. Le raw feeding, basé sur des viandes fraîches, légumes crus, et huiles naturelles, demande une expertise approfondie pour éviter les carences.

Prix et Conseils pour l’Adoption d’un Khao Manee

Acquérir un chaton Khao Manee représente un investissement financier significatif, avec des prix oscillant autour de 1 500 euros pour ceux présentant de légers défauts, et pouvant atteindre jusqu’à 3 000 euros pour les chatons sans défauts aux yeux vairons. Cette tarification s’explique par l’extrême rareté de la race.

Étant donné la confidentialité entourant cette race, aucun test ADN spécifique n’est développé. Cependant, certains éleveurs soumettent les chatons à des tests auditifs BAER en raison du risque de surdité. Les chatteries doivent également garantir l’absence de certains virus tels que le FIV et le FeLV, en plus de surveiller étroitement la grossesse et la mise bas des mères grâce à des visites vétérinaires fréquentes.

L’élevage du Khao Manee implique également un travail minutieux de socialisation pour assurer l’adaptation optimale des chatons à leur futur rôle d’animaux de compagnie.

Chaque chaton est soumis à des vermifuges réguliers, reçoit ses vaccinations nécessaires, et est identifié par microship, générant ainsi des coûts additionnels.

Si vous êtes séduit par ces félins lumineux, il est important de noter que de nombreux chats blancs aux regards magnétiques attendent dans les refuges une famille aimante prête à leur offrir l’amour et l’affection dont ils ont besoin.

Le Khao Manee chez les Célébrités

En raison de la rareté de cette race, aucune célébrité vivant avec un Khao Manee n’a été répertoriée. Cependant, si vous en connaissez une, partagez l’information avec nous en commentaire, accompagnée de la source, et nous serons ravis de mettre à jour cette rubrique.

Selon la légende, le roi Rama V de Siam, entre 1868 et 1910, aurait possédé de nombreux Khao Manee, qu’il aurait cachés aux Français et aux Anglais pour éviter qu’ils n’en rapportent en Europe. Au lieu de cela, il aurait confié des Siamois, prétendant qu’il s’agissait de chats royaux, d’où le nom actuel de la race Thaï.

Des anecdotes autour du Khao Manee

Une femelle Khao Manee nommée Gemini gagne en popularité sur Instagram. Avec ses yeux vert et bleu, elle partage des moments câlins et des promenades en extérieur.

Le Khao Manee est répertorié parmi les 17 chats porte-bonheur dans « Le livre des chats », également connu sous le titre « Tamra Maew ». Ce recueil de poèmes thaïlandais, datant du XIIe au XIVe siècle, décrit également six chats considérés comme maléfiques.

Conseils pour bien choisir votre Khao Manee

Étant une race extrêmement rare en France, il est essentiel de s’assurer que l’éleveur est authentique avant d’acquérir un Khao Manee. Cette race n’est pas reconnue par le LOOF, mais seulement par la CFA (Cat Fancier’s Association) et la TICA (The International Cat Association).

Avant d’entreprendre une démarche d’adoption, il est recommandé de vérifier que l’élevage est spécialisé dans le Khao Manee. L’éleveur doit être en mesure de présenter les pedigrees étrangers de ses reproducteurs, provenant de la CFA, de la TICA ou d’associations de chats canadiennes.

Il est fortement déconseillé de choisir un chat sur Internet, en animalerie ou lors d’un salon, car le Khao Manee est bien trop rare pour être vendu de cette manière. Rencontrez l’éleveur en personne pour obtenir des informations détaillées sur la race et confirmer que le chat est adapté à votre environnement et à votre quotidien.

Lors de la rencontre avec l’éleveur, observez le contexte de vie des animaux, la relation entre les chatons, et les interactions avec leurs parents. Il est essentiel de prendre en compte le caractère et les traits physiques de chaque chaton.

Étant donné que la race n’est pas encore reconnue par le LOOF, l’éleveur ne pourra pas fournir de numéro de portée. Il est crucial d’être vigilant et de savoir faire la distinction entre un Khao Manee authentique et un chat blanc commun d’Occident.

Comment distinguer le Khao Manee d’un autre chat blanc ?

Il est courant que des personnes confondent leur chat blanc aux yeux magnifiques avec un Khao Manee en raison de la couleur similaire. Cependant, le Khao Manee possède des gènes spécifiques qui vont au-delà de la simple couleur blanche. Les chats blancs d’Europe, généralement issus de races telles que les British Shorthair, les Angoras Turcs, ou les Persans, ont un pelage beaucoup plus dense que celui des Khao Manee. La fourrure de ces derniers est adaptée aux climats tropicaux, courte, peu dense et délicate. Les Khao Manee peuvent également présenter des taches de salissures, surtout au niveau du ventre et des oreilles, tandis que les chats d’Europe ont un pelage plus imperméable et une apparence plus « propre ». De plus, le Khao Manee a une silhouette plus élancée avec des pattes hautes et fines. Les yeux des Khao Manee sont grands, inclinés, et leur tête est allongée, tandis que les autres chats blancs ont généralement des yeux ronds à ovales sur une tête plus ronde et plate. On observe également une fréquence plus élevée d’yeux vairons chez les Khao Manee.

En adoptant un Khao Manee, vous invitez un rare porte-bonheur dans votre vie, imprégné de légendes, d’histoire et de sens sacré. C’est aussi partager son quotidien avec un chat-bijou proche de l’humain, dont le regard de diamant vous hypnotisera !

- Advertisement -
Article précédentComment le Chat Identifie-t-il son Propriétaire ?
Article suivantCheval agressif : Causes et Solutions à L’agression