- Advertisement -

Arthrose chez le chat : Symptômes, Traitement et Prévention de la Forme Invalidante

L’arthrose est une affection courante chez les chats, avec un risque accru à mesure qu’ils vieillissent. Environ 61 % des chats sont susceptibles d’en être affectés à partir de l’âge de 6 ans, et ce chiffre augmente à 82 % après 14 ans. Les articulations les plus fréquemment touchées sont les hanches, les genoux, les coudes et la colonne vertébrale.

Arthrose chez le chat
Arthrose chez le chat

Dès l’apparition des premiers symptômes, il est essentiel de prendre rendez-vous avec le vétérinaire pour un examen approfondi. Comment repérer ces signes précoces et comment accompagner votre compagnon dans sa vie avec ce handicap?

Les signes révélateurs de l’arthrose chez le chat

Les chats ont tendance à dissimuler leur douleur, rendant difficile la détection de l’arthrose, une maladie qui peut pourtant causer des souffrances. Cependant, certains signes peuvent vous alerter :

  • Isolement et réduction de l’activité : un chat arthrosique sera moins actif, se retirant souvent et préférant les endroits chauds pour soulager ses articulations douloureuses.
  • Perte d’hygiène : le bien-être altéré peut conduire à un manque d’attention à sa propreté, se manifestant par des poils gras et emmêlés.
  • Agressivité accrue : lors des manipulations, le chat peut réagir de manière agressive, cherchant à éviter tout mouvement qui sollicite ses articulations douloureuses.
  • Gonflements articulaires : si vous parvenez à manipuler le chat, vous pourriez détecter des gonflements ou des anomalies au niveau des articulations.
  • Craquements articulaires : dans certains cas, des bruits articulaires audibles peuvent être un signe évident d’arthrose.

Si un ou plusieurs de ces signes sont présents, une consultation vétérinaire s’impose rapidement.

Origine et conséquences de l’arthrose

L’arthrose, une inflammation des articulations liée au vieillissement, résulte d’une dégénérescence progressive du cartilage. Les lésions cartilagineuses libèrent des fragments dans la membrane synoviale, provoquant un œdème, une distension articulaire et finalement, la douleur. Ce processus déclenche une inflammation chronique, créant un cercle vicieux à briser pour stopper les inflammations.

Traitements de l’arthrose

Suite à une radiographie, le vétérinaire évalue les dommages et prescrit un traitement adapté. Suivre les recommandations du vétérinaire est primordial, mais des précautions de base doivent également être prises :

  • Adapter l’environnement : ajuster la litière et les gamelles pour faciliter les mouvements du chat.
  • Fournir des compléments alimentaires tels que des chondroprotecteurs, disponibles sans ordonnance, pour protéger le cartilage.
  • En cas de surpoids, mettre en place un régime hypocalorique sous supervision vétérinaire.
  • Administrer des anti-inflammatoires prescrits par le vétérinaire pour soulager la douleur.

Parmi les traitements alternatifs, l’hydrothérapie, réalisée avec un professionnel, peut bénéficier au squelette et aux articulations du chat, tout comme pour l’homme immergé dans l’eau.

- Advertisement -

Prévention de l’arthrose

Bien que l’arthrose soit inévitable, certains gestes peuvent en retarder l’apparition :

Maintenir une activité physique régulière en stimulant le chat par le jeu. Prévenir le surpoids en surveillant les quantités alimentaires et en adaptant l’alimentation aux besoins du chat.

En résumé, bien que l’arthrose soit inévitable, il est possible de retarder son apparition et de soutenir au mieux votre compagnon lorsqu’il en est atteint.

- Advertisement -
Article précédentLe Perroquet Gris du Gabon : Un Compagnon Fascinant
Article suivantÉlever le Scalaire (Pterophyllum scalare) en aquarium