- Advertisement -

Aquarium d’eau salée à la maison

Vous avez décidé de mettre en place un Aquarium d’eau salée à la maison, mais vous ne savez pas comment commencer. Sachez que ce type d’écosystème est beaucoup plus fragile qu’un aquarium d’eau douce , beaucoup plus coûteux à entretenir et que vous devrez être patient et consciencieux dans son entretien.

Aquarium d'eau salée à la maison
Aquarium d’eau salée à la maison

Néanmoins, vous profiterez chaque jour d’un magnifique spectacle, un véritable petit morceau d’océan dans votre salon ! Découvrez nos conseils pour bien démarrer votre aquarium d’eau salée.

De quel équipement avez-vous besoin pour démarrer un aquarium d’eau salée?

Un aquarium d’eau salée demande beaucoup de temps et coûte plus cher qu’un aquarium d’eau douce. Recréer un écosystème harmonieux et maintenir cet équilibre est complexe, mais le résultat est beaucoup plus beau et impressionnant !
L’aquarium d’eau salée recommandé est le modèle récifal, qui combine les poissons d’eau salée et la roche vivante. Ce réservoir est en effet beaucoup plus esthétique, plus naturel et plus agréable qu’un modèle FO (Fish only) dédié aux poissons uniquement.

Quel équipement faut-il équiper?

La fragilité d’un aquarium d’eau de mer force tout individu qui souhaite en acquérir un à s’équiper du bon équipement…

  • Un aquarium avec un volume minimum de 200 litres en verre collé pour résister à l’eau salée (ce qui n’est pas le cas avec l’aluminium et l’acier).
  • Un éclairage suffisamment puissant de 2 W par litre du type HQI, c’est-à-dire adapté à l’écosystème marin, ainsi qu’un néon actinique T8 principalement bleu.
  • Un écumeur pour éliminer plus facilement les déchets, y compris les nitrates.
  • Pompes de circulation de sédiments avec une puissance équivalente à presque 40 fois le volume de l’aquarium.
  • Une résistance de 1 W par litre pour maintenir l’eau à 25 °C.
  • Un thermomètre pour le contrôle de la température.
  • Une décantation.
  • Eau d’osmose sans nitrites, phosphates et nitrates et ajouter du sel (33 g/litre).
  • Éléments de test pour vérifier les différents paramètres d’eau (calcium, magnésium et nitrite, pH, …).

Comment se passe l’installation du plateau ?

Votre aquarium doit être installé dans un endroit facilement accessible et dégagé pour faciliter son entretien et vous permettre de l’admirer, mais en évitant les passages qui peuvent stresser les poissons. Évitez de le placer dans un endroit avec trop de lumière naturelle, comme l’avant d’une fenêtre, afin de ne pas provoquer une prolifération excessive d’algues. Choisissez soigneusement le lieu d’établissement, parce que votre aquarium ne peut pas être déplacé une fois plein, parce que son poids minimum sera de 250 à 350 kg. N’oubliez pas de le mettre sur un support qui peut supporter son poids lorsqu’il est plein, et non un simple meuble.

  • Lavez votre aquarium avec de l’eau propre et sans utiliser de produits.
  • Ensuite, installez votre équipement comme la pompe de circulation, écumeur, etc.

Comment bien démarrer votre aquarium d’eau salée ?

Pour bien démarrer, voici les différentes étapes à suivre, sachant que ces dernières semaines.

Remplissage de l’aquarium (2 semaines)

Remplir le réservoir ¾ d’eau osmose. Cela aidera à maintenir un faible niveau de nitrates et de phosphates pour encourager une bonne croissance des plantes et préserver la santé des poissons.
Ajouter du sel pour aquarium en respectant une salinité de 38 g par litre d’eau douce (densité de 1025). L’eau doit atteindre immédiatement une dureté de 8 KH ; si elle est plus élevée, abaissez-la en utilisant un tampon de 5 à 10 grammes par 100 litres. Après 24 heures, l’acidité de l’eau devrait atteindre 7 KH, ce qui est idéal pour continuer les étapes.
Dans un coin du plateau, placer du sable calcaire et former une pente relativement raide. Choisir un sable composé de corail écrasé, aragonite et calcite. Ce type de sable aide à maintenir un bon pH de l’eau. N’oubliez pas de bien rincer avec de l’eau claire au préalable.
Allumez ensuite votre écumeur et votre pompe à agitation et attendez une à deux semaines avant de passer à l’étape suivante.
Lavez votre aquarium avec de l’eau propre et sans utiliser de produits.
Ensuite, installez votre équipement tel que la pompe de circulation, écumeur, …

- Advertisement -

Placement des roches vivantes (6 semaines)

Installez vos roches vivantes dans l’aquarium en vous assurant de maintenir la surface préalablement exposée à la lumière (rose à rouge) de la même manière. Puis allumez votre éclairage et laissez-le fonctionner pendant 12 heures par jour. Il est normal que les algues se forment; elles vont rapidement disparaître.
Vos roches vivantes doivent être placées directement sur la vitre inférieure, car les poissons et les crustacés aiment s’y enfouir. Cela les empêchera de s’effondrer sur eux.
L’écumeur devrait normalement commencer à enlever un liquide brun, qui sent fort.
Les niveaux de nitrate vont augmenter rapidement, mais c’est tout à fait normal que l’aquarium trouve son équilibre et se maintient. Cela prendra entre 5 et 6 semaines.

Mise en place du décor (2 semaines)

Vous pouvez installer votre décor dans l’aquarium. Choisissez les emplacements judicieusement, car le décor ne devrait pas déranger la baignade des poissons. Ces derniers doivent pouvoir s’y cacher et se retourner sans être gênés.
Quant aux roches vivantes, placez la décoration autant que possible sur le verre arrière pour éviter tout glissement de terrain.
Vous pouvez ensuite étaler votre sable sur la surface inférieure de l’aquarium.

Mise en place des premiers détritivores (3 semaines)

Vérifier la qualité de l’eau : son niveau de sel, son pH et sa dureté. Si tout est satisfaisant et bien équilibré, vous pouvez introduire de petits invertébrés dans le réservoir, tels que les crustacés herbivores et les gastéropodes (escargots, crevettes, bernard-l’ermite). Ceux-ci se nourriront notamment d’algues.
Attendre encore 3 semaines avant de passer à l’étape suivante.

Le placement des invertébrés (3 semaines)

Vérifier la qualité de l’eau : son niveau de sel, son pH et sa dureté. Si tout est satisfaisant et bien équilibré, vous pouvez introduire de petits invertébrés dans le réservoir, tels que les crustacés herbivores et les gastéropodes (escargots, crevettes, bernard-l’ermite). Ceux-ci se nourriront notamment d’algues.
Attendre encore 3 semaines avant de passer à l’étape suivante.

L’établissement de coraux mous (5 semaines)

Implantez vos coraux mous un par un, en vous assurant que chacun s’adapte bien à l’aquarium. Faites des recherches pour vous assurer que vous achetez des coraux qui se combinent bien. En effet, certains ne peuvent pas vivre ensemble ou tolérer certains écosystèmes. Alors évitez tout achat compulsif pour le bien-être de votre aquarium !
Ne collez pas les coraux mous ensemble, car ils vont rapidement grandir et prendre de l’espace. Si vous les plantez trop près les uns des autres, ils devront se battre pour leur territoire.

Placement du poisson (3 semaines)

Vous êtes arrivés à la dernière étape de votre aquarium d’eau salée. Si tous les tests d’eau sont positifs, vous pouvez installer votre poisson. Soyez vigilant et ne vous précipitez pas, car les poissons sont les éléments qui perturberont le plus le bon équilibre de votre écosystème. Alors ne gâche pas tous tes efforts d’un coup !
Être bien informé pour acheter seulement du poisson capable de vivre ensemble. Ne surchargez pas l’aquarium non plus pour leur laisser assez d’espace pour vivre, sachant que tous les éléments de votre petit monde vont progressivement croître et se développer!
N’oubliez pas d’éviter tout risque soudain de changement d’eau. Laissez votre nouveau poisson dans le sac à la surface de votre aquarium pendant au moins 10 minutes, puis introduisez un verre d’eau du réservoir dans le sac toutes les 10 minutes trois fois. Ensuite, introduisez vos poissons dans l’aquarium avec un filet d’atterrissage. Évitez de verser l’eau du sachet dans le réservoir, car vous pourriez perturber l’écosystème en y injectant des organismes pathogènes.
Nourrissez votre poisson chaque jour en tranches, en vous assurant que tout est mangé à chaque étape. En effet, rien ne doit tomber au fond pour maintenir l’écosystème dans le bon équilibre.

- Advertisement -
Article précédentélever et adopter un hamster à la maison
Article suivantEn savoir plus sur les races de chats sauvages